Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’industrie marocaine traîne les pieds


Recul de la production industrielle



L’industrie marocaine traîne les pieds
La production industrielle a accusé un repli en décembre 2012 par rapport au mois précédent, indique Bank Al-Maghrib (BAM).
Cette contre-performance s’explique notamment par un recul de l’activité qui pourrait se dissiper durant les trois prochains mois.
BAM précise qu’à l’exception des industries agroalimentaires et celles du textile et du cuir qui ont enregistré un accroissement de la production, toutes les autres branches ont connu des replis. A court terme, les opérateurs de l’ensemble des industries tablent sur une amélioration de l’activité, mis à part ceux des industries chimiques et para chimiques pour lesquels, une quasi-stagnation est prévue.
Pour leur part, les ventes globales ont augmenté d’un mois à l’autre, suite à la progression des ventes aussi bien locales qu’étrangères, souligne l’enquête qui relève qu’au cours des trois prochains mois, les industriels anticipent la poursuite de l’amélioration des ventes.
La hausse des ventes observée au niveau global reflète une baisse dans les industries chimiques et para chimiques et les industries électriques et électroniques et un accroissement dans les autres branches. Toutefois, les industriels tablent, à court terme, sur un recul des ventes dans les industries mécaniques et métallurgiques, une stagnation dans les industries chimiques et para chimiques et une progression dans les autres branches.
S’agissant des nouvelles commandes reçues, la hausse a touché l’ensemble des branches à l’exception des industries du textile et du cuir et les industries électriques et électroniques pour lesquelles, les commandes ont diminué, selon la même source.
Le carnet des commandes, quant à lui, demeure inférieur à son niveau normal, alors que les stocks de produits finis sont jugés supérieurs au niveau habituel, relève BAM qui note une baisse des prix des produits finis. Une proportion de 68% des réponses indique une stagnation, 26% un recul et 6% une augmentation. Pour les trois prochains mois, ces prix devraient stagner.
Le repli des prix des produits finis est le fait exclusivement des industries agroalimentaires et les industries chimiques et para chimiques. A court terme, les prix devraient stagner dans les industries du textile et du cuir et dans les industries chimiques et para chimiques, baisser dans les industries mécaniques et métallurgiques et augmenter dans les autres branches.
L’enquête mensuelle de conjoncture industrielle de BAM est une enquête d’opinion menée auprès d’un échantillon représentatif comprenant 400 entreprises opérant dans le secteur industriel national. Elle vise à disposer de données de qualité dans des délais courts permettant une évaluation de la conjoncture industrielle pour une bonne prise de décision.

MAP
Lundi 21 Janvier 2013

Lu 452 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs