Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’industrie automobile passe à la vitesse supérieure


Le secteur dopé par l’effet accélérateur de l’implantation de Renault à Tanger



L’industrie automobile passe à la vitesse supérieure
L’industrie automobile marocaine a le vent en poupe. Ce secteur qui table sur un trend haussier depuis quelques années est passé à la vitesse supérieure sous l’effet accélérateur de l’implantation du complexe industriel de Renault à Tanger. A l’origine de cette accélération : l’effet d’entrainement réciproque entre la croissance de la demande interne et à l’export et de celle de l'investissement productif.
 Selon une étude sectorielle sur les équipementiers automobiles réalisée par l’Observatoire de l’entrepreneuriat  (ODE), ce secteur  est en pleine expansion  du fait de sa jeunesse.
 «Regroupant plus de 160 entreprises spécialisées et près de 55 000 emplois, l’industrie automobile est relativement jeune au Maroc, comparée à d’autres secteurs d’activité», indique ladite étude.
Avant l’implantation de Renault, et jusqu’à 2012, la SOMACA, créée en 1959, assemblait la quasi-totalité des voitures particulières et des utilitaires légers produits dans le pays. Les équipementiers automobiles se comptaient également sur les bouts des doigts.
En effet, l’essor qu’a connu ce secteur ces dernières années est le fruit  du lancement du plan Emergence en 2005, qui a permis à plusieurs sous-traitants étrangers de s’installer au Maroc, et qui a également favorisé l’émergence de nouveaux équipementiers marocains. Cette base industrielle dont disposait le Maroc lui a permis de profiter grandement  de l’arrivée de Renault.  
Par la suite, celle-ci a créé tout un écosystème autour d’elle à Tanger et depuis l’inauguration de l’usine du constructeur français, les équipementiers automobiles internationaux continuent d’affluer au Maroc. Leurs confrères marocains s’y sont également faits une place.
Pendant les trois dernières  années, les exportations automobiles du Royaume ont ainsi continué de croitre. En effet, et après «le pic de 53% enregistré en 2010, elles ont réalisé une hausse de près de 21% en 2011 pour atteindre 22,2 milliards, soit 13,3% des exportations globales du Royaume», indique ladite étude.  Il est à signaler dans ce sens que les recettes des composants automobiles ont été de 12 milliards de dirhams (MMDH) en 2009, 18,3 MMDH en 2010, 23,4 MMDH en 2011 et de 27 MMDH en 2012, selon le ministère de l’Economie et des Finances.  
L’Observatoire explique cette bonne performance, en partie, par «le positionnement du Maroc sur la gamme « entry » qui continue de faire preuve de résistance face à la crise actuelle, sachant qu’à l’échelle mondiale, ce segment génère des marges tout aussi importantes que celles réalisées par le haut de gamme.
Ces  performances s’expliquent aussi par les investissements qui ont suivi le même rythme. En 2010, les investissements (hors Renault) ont atteint 7,4 milliards, réalisant une croissance annuelle moyenne de +35,9% depuis 2005. Ce qui a permis à ce secteur d’absorber de plus en plus de demandeurs d’emploi.
Il est à rappeler dans ce sens qu’entre 2009 et 2011, l’emploi dans le secteur secondaire a été tiré principalement par les composants automobiles et le projet Renault. En effet, l'industrie automobile avait créé près de 31 500 emplois sur les 70 000 postes prévus à l’horizon 2015, soit une croissance annuelle de +32%, portant le nombre total des employés du secteur à 54 589 personnes.

Mohammed Taleb
Mercredi 20 Février 2013

Lu 872 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs