Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’industrie aéronautique attire des entreprises européennes spécialisées

L’aéropole de Nouaceur peaufine son offre




L’industrie aéronautique  attire des entreprises européennes spécialisées
L’aéropole, zone industrielle de l’aéroport Mohammed V, est sur les rails. La plateforme de Nouaceur attire plus d’entreprises exerçant dans l’industrie aéronautique. Une vingtaine d’entreprises est déjà installée, une dizaine a manifesté son intérêt pour cette zone industrielle tandis que les négociations sont dans une phase avancée avec deux entreprises françaises qui fabriquent des pièces aéronautiques et dont l’une est spécialisée dans la conception des cartes électroniques. Des contrats pourront être signés dans ce sens en marge du Salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget qui se tiendra en France du 15 au 21 juin à Paris.
Lors d’une rencontre avec la presse, le directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA), Abdelhanine Benallou a tenu à souligner que la participation de son office à cette édition se distingue de l’offre précédente : « L’ONDA vient avec une offre diversifiée, des produits qui répondent aux attentes des différents industriels qui, à cette époque, cherchent des délocalisations, en raison de l’essoufflement que connaît l’Europe». 
L’offre de la plateforme de Nouaceur se distingue de la concurrence par le fait qu’elle met à la disposition des investisseurs des unités de production prêtes à l’emploi et dotée d’eau, d’électricité et d’équipement informatique. Ce qui permettra à l’entreprise d’entamer sa production dès son arrivée sur le site.
A noter que l’ONDA a procédé à l’édition d’un annuaire de l’ensemble des entreprises qui opèrent dans l’Aéropole de Casablanca. A noter qu’à terme, l’Aéropole couvrira une superficie de plus de 300 ha.
Jusqu’à nos jours, la zone  a permis la création de 5000 emplois au niveau de l’aéropole et 10.000 seront créés prochainement. Toutefois, le site n’offre pas que la plateforme industrielle. La zone comprendra 4 universités en cours d’installation dont une université européenne, l’Institut des métiers aéronautiques, l’Institut de l’Ofppt, etc.
Par ailleurs, deux nouvelles zones industrielles seront créées dans les aérovilles d’Oujda et d’Agadir, a annoncé, mercredi, le directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA), Abdelhanine Benallou.
L’ONDA travaille actuellement sur la création, à l’aéroport d’Oujda, d’une zone industrielle dédiée aux nouvelles technologies et à la production propre et une autre, à l’aéroport d’Agadir, consacrée à l’agro-industrie, a annoncé Abdelhanine Benallou à la même occasion.
M. Benallou a fait savoir que l’ONDA vient de finaliser les études d’une zone industrielle dédiée aux nouvelles technologies, notamment des technologies de développement durable et des technologies propres, notant que cette zone, qui sera installée autour de l’aéroport d’Oujda et dont les travaux d’aménagement démarreront en été 2009, sera destinée spécifiquement aux industries des énergies renouvelables, dans ses composantes solaire et éolienne.
Le deuxième projet important sur lequel l’Office travaille également, concerne l’installation d’une zone logistique agro-industrielle à l’aéroport d’Agadir dont les études sont en cours pour définir les besoins d’interface logistique entre le domaine du Souss de production agricole et cette future zone, a-t-il ajouté.
Il a fait savoir que ce projet vise à accompagner le Plan Maroc Vert et à favoriser le développement de la production agricole de la région du Souss, soulignant que les deux zones offriront l’occasion pour la création d’un nombre important d’emplois dans les aérovilles d’Oujda et d’Agadir.
Le directeur général de l’ONDA a saisi l’occasion pour souligner que l’Aéropole de Nouaceur, dont la capacité actuelle est de 147 ha équipés et commercialisés à 75%, connaîtra une extension de 20 ha dans une deuxième tranche et de 123 ha de plus dans une troisième phase.
Il a rappelé les spécificités de cet aéropole qui abrite une quarantaine d’entreprises aéronautiques en production, précisant que toutes les unités Ready For to Output et Ready For Services sont actuellement occupées.
M. Benallou a fait savoir que l’Aéropole de Nouaceur reste le plus important au niveau de la région du Maghreb, vu ses particularités diversifiées et les offres alléchantes qu’il présente aux investisseurs étrangers dans le domaine de l’aéronautique.

Mohamed Kadimi
Vendredi 5 Juin 2009

Lu 1111 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs