Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'incroyable retour d'une basketteuse handicapée




Le 7 septembre 2013, une carrière jusqu'alors exemplaire d'une des plus talentueuses joueuses de sa génération qui deviendra en 2015 championne d'Europe de basket, est interrompue brutalement. Natasa n'a que 19 ans, lorsque le véhicule avec à bord son équipe hongroise de Györ est impliqué dans un terrible accident de la route qui coûte la vie à son entraîneur Akos Füzy et au manager général du club Peter Tapodi.
Elle y survivra, mais, grièvement blessée, elle est amputée de la jambe gauche en dessous du genou. Mais l'ailière refuse de baisser les bras et entreprend une convalescence animée par un seul but, revenir un jour au basket.
«Dès le début je n'avais qu'un seul souhait, rejouer au basket. Au plus profond de moi-même j'étais convaincue que ce jour viendrait», confiera-t-elle à la presse locale. Au lendemain de l'accident, la Fédération française de basket (FFBB) et notamment son président Jean-Pierre Suitat, qui était très proche de l'entraîneur hongrois décédé, se portent au secours de la joueuse.
Impressionnée par sa volonté et son courage, la FFBB participe, en coordination avec la Fédération serbe, au financement de la prothèse qui permettra à Natasa de revenir en compétition.
Mercredi dernier, en foulant le parquet lors d'un match professionnel, la basketteuse serbe handicapée Natasa Kovacevic a signé la plus belle victoire de sa carrière, interrompue de manière brutale par un accident de la circulation il y a 26 mois.
Ovationnée par le public, la jeune joueuse, 21 ans, amputée de la jambe gauche en 2013, a repris ce soir là dans les rangs du club de ses débuts, l'Etoile rouge de Belgrade, une carrière que beaucoup estimaient à jamais finie.
Mais Natasa, équipée d'une prothèse spéciale recouverte comme sa jambe valide de longs bas noirs, a ouvert un chapitre inédit dans les annales du basket féminin serbe, et aussi européen, affirme la Fédération nationale. A l'exception de Natasa, aucune joueuse handicapée n'évolue au sein d'une équipe professionnelle en Europe assure la Fédération serbe. "Je suis comblée d'être de retour, la sensation sur le terrain était sublime, j'ai l'impression que je ne suis jamais partie, que deux ans ne se sont pas écoulés", a-t-elle déclaré tout sourire du haut de ses 1,88 m, juste après le match, remporté, pour la petite histoire, par l'Etoile rouge face à Student Nis par 78 à 47.

Mardi 17 Novembre 2015

Lu 222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs