Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'incroyable histoire d'Aïda, 3 ans, victime d'un rapt parental

Jamais sans ma fille Angélique Grooten est au Maroc pour rechercher son enfant




L'incroyable histoire d'Aïda, 3 ans, victime d'un rapt parental
Une histoire à n'en plus dormir la nuit. Depuis un an, Angelica Grooten attend de revoir sa fille Aïda, âgée de 3 ans. L'enfant est victime d'un kidnapping parental et se trouverait à Casablanca.  Le père d'Aïda, Rachid Tabaa, est actuellement en prison en Belgique, incarcéré pour le meurtre d'Ilias Farès. L'an dernier, il aurait emmené Aïda au Maroc sans le consentement de sa mère, et aurait laissé l'enfant chez ses parents à Hay Moulay Rachid à Casablanca.
Depuis, Angelica cherche à retrouver sa fille. Elle a déposé plainte auprès de la police belge et a également fait plusieurs tentatives de convaincre son ex-mari de lui rendre sa fille, mais celui-ci a refusé. 
Angelica a pu apercevoir sa fille à travers le webcam, et l'entendre au téléphone lorsqu'elle appelait les parents de son ex-mari résidant à Casablanca. Elle sait alors que sa fille est entre les mains de sa belle-famille; seulement, elle ne parvient pas à récupérer son enfant. 
Depuis le 23 janvier 2014, la Belge Karima Safi, fondatrice et responsable de l'Association belge "Insoumise et dévoilée" a décidé de reprendre l'affaire et a contacté l'association casablancaise "Ytto" pour entamer un travail de coordination entre le Maroc et la Belgique. 
La mère d'Aïda et Karima Safia sont actuellement au Maroc pour récupérer l'enfant. Elles se sont rendues au domicile de la belle-famille et ont tenté un processus de médiation pour récupérer la petite-fille. Mais, cela n'a pas abouti car la belle-famille a nié avoir en sa possession Aïda. Mehdi Mesaadi, avocat du barreau de Casablanca et de la Fondation Ytto, a pris le dossier en main et a exprimé son étonnement face à cette situation. En effet, les autorités belges qui avaient pris le dossier en main depuis un an, n'ont effectué aucune démarche pour contacter les autorités marocaines. Il existe pourtant des conventions et accords entre le Maroc et la Belgique qui auraient pu résoudre le problème en peu de temps, mais rien n'a été fait dans ce sens. Pourquoi la justice belge n'a-t-elle pas pris le soin de traiter le dossier dans un délai respectable? Cela fait plus d'un an qu'Angelica aimerait retrouver sa fille. Il n'a fallu que quelques jours aux autorités marocaines pour commencer de sérieuses investigations. Angelica Brooten nous a confié "remercier les autorités marocaines pour leurs actions. Je me sens soulagée car la loi est avec moi, et, avec l'aide de Karima Safia, je vais récupérer ma fille. Le Maroc m'aide à retrouver mon enfant." 
Angelica doit actuellement rentrer en Belgique mais Karima Safia est devenue depuis quelques jours la tutrice légale d'Aïda et pourra rapatrier l'enfant en Belgique si la petite-fille est enfin retrouvée. 

Danaé Pol
Lundi 3 Février 2014

Lu 1585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs