Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“L'identité d'un front”, un documentaire sur le conflit artificiel du Sahara marocain

Projeté à la Fondation Maison du Maroc de Paris




“L'identité d'un front”, un documentaire sur le conflit artificiel du Sahara marocain
“L'identité d'un front", un documentaire de Hassan El Bouharrouti mettant la lumière  les circonstances historiques de la création du «Front polisario» et le rôle de l’Algérie dans l’enlisement du conflit artificiel autour du Sahara marocain, a été projeté samedi à la Fondation Maison du Maroc à Paris. Cette projection, organisée à l'initiative de l'Association des tribus sahraouies marocaines en Europe (ATSME) et de l'Association des étudiants marocains de France (AEMF), a pour objectif de contribuer à éclairer l'opinion  publique internationale sur ce conflit et mettre en évidence la justesse de la cause nationale, tout en donnant l'occasion aux nouvelles générations d'avoir le maximum d'informations sur ce dossier. Le film de Hassan El Bouharrouti est, en effet, riche en informations et documentation sur le contexte géopolitique et géostratégique de la création du  "Polisario" et l'instrumentalisation de ce mouvement par l'Algérie, en vue de faire perdurer ce conflit artificiel et porter atteinte aux intérêts du Maroc et à son intégrité territoriale, sans compter l'attachement indéfectible des populations des provinces du Sud à leur patrie, le Maroc. Le film met en exergue également les souffrances des populations séquestrées dans les abominables camps de Tindouf (Sud-ouest de l'Algérie), dévoilant les violations flagrantes des droits de l'Homme commises par les mercenaires du Polisario à l'encontre des populations du Sahara, empêchées de force de regagner le Maroc, ainsi que les entraves mis en place par l'Algérie et ses nervis du Polisario pour empêcher le règlement de ce conflit artificiel.  Hassan El Bouharrouti donne aussi la voix aux Sahraouis marocains ayant rallié la mère patrie pour dénoncer les mensonges véhiculés par les séparatistes et les drames humains résultant de leur action néfaste, notamment le déchirement des familles sahraouies et l'embrigadement de leurs enfants et leur envoi en Amérique latine à des fins d'endoctrinement.  La séance de projection a été suivie d'un débat ouvert, animé par Lahcen  Mahraoui, membre du Conseil Royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS)  et porte-parole de l'ATSME, Rahal Boubrik, conseiller auprès du président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et Fatima Ma-El-Ainaine de l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume, outre le réalisateur du film.

Mardi 30 Septembre 2014

Lu 706 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs