Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’icône de la diplomatie saoudienne, Saoud Al-Fayçal, est décédé

Le défunt était un "symbole d'honnêteté et du travail acharné"




Le prince Saoud al-Fayçal, qui avait conduit pendant 40 ans la diplomatie du géant pétrolier saoudien avant de quitter ses fonctions en avril, est décédé jeudi en raison de problèmes de santé, ont annoncé sa famille et une source officielle.
Le prince, "symbole d'honnêteté et de travail acharné", est mort aux Etats-Unis, selon un communiqué de la Cour royale saoudienne. Un hommage lui sera rendu samedi soir dans la ville sainte musulmane de La Mecque, selon ce même communiqué.
D'après des sources saoudiennes concordantes, non confirmées par les autorités, le prince al-Fayçal est mort à la suite d'un malaise cardiaque.
Né en 1940, Saoud al-Fayçal souffrait de multiples problèmes de santé et avait des difficultés pour marcher et parler. Il avait subi en janvier une opération du dos aux Etats-Unis.
Seul ministre des Affaires étrangères au monde à être en poste aussi longtemps, Saoud al-Fayçal a servi quatre rois et avait incarné durant quatre décennies la politique extérieure de l'Arabie Saoudite.
En avril, il avait demandé à être relevé de ses fonctions pour raisons de santé, selon le décret publié alors par l'agence officielle saoudienne SPA. Il avait été nommé conseiller et émissaire spécial du roi Salmane.
Adel al-Jubeir l'a remplacé au poste de ministre des Affaires étrangères dans le cadre d'un important remaniement opéré par le roi Salmane, qui a accédé en janvier dernier au trône de la première puissance pétrolière du monde.
Le départ de Saoud al-Fayçal de la diplomatie est intervenu dans un contexte de vives tensions régionales, marqué par l'engagement du royaume saoudien dans deux opérations militaires, contre la rébellion chiite au Yémen et contre le groupe Etat islamique (EI) qui sévit en Syrie et en Irak.
Nommé à la tête du ministère des Affaires étrangères en octobre 1975, sept mois après l'assassinat de son père, le roi Fayçal, par un neveu, il a joué un rôle de premier plan dans les efforts ayant mis fin à la guerre civile au Liban (1975-1990).
Ce diplomate chevronné a dirigé la politique étrangère saoudienne durant la guerre Irak-Iran (1980-1988), puis l'invasion irakienne du Koweït (1990) et la guerre du Golfe qui suivit (1991) et aboutit à la libération de l'émirat par une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et basée en Arabie Saoudite.
La violence confessionnelle qui ravagea l'Irak après l'invasion de ce pays par les Etats-Unis en 2003 - pour laquelle Ryad avait refusé l'utilisation de son territoire à l'armée américaine - avait amené le prince à critiquer de plus en plus ouvertement la politique de l'administration de George W. Bush dans la région.
Les relations saoudo-américaines avaient déjà été mises à rude épreuve par les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, dont 15 des 19 auteurs étaient Saoudiens.
Marié, le prince Saoud a eu trois garçons et trois filles.

Samedi 11 Juillet 2015

Lu 207 fois


1.Posté par Aazz le 13/07/2015 08:47 (depuis mobile)
Son visage vous inspire l'honnêteté ?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs