Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’humoriste Mohamed Fellag met fin à sa tournée à Paris




“Tous les Algériens sont des mécaniciens”

L’humoriste Mohamed Fellag met fin à sa tournée à Paris
«Le moteur d’une voiture est le seul endroit du pays où la démocratie s’exerce en toute liberté, égalité, fraternité. Chaque citoyen, quelle que soit sa tendance politique ou religieuse, est libre d’émettre, sans risque, son avis et le confronter à ceux des autres. Vous pouvez être démocrate, apostat, islamiste, évangéliste, athée, hindouiste, scientologue, blanc, jaune, noir, un idiot international, un imbécile du Djurdjura ou un crétin des Alpes... devant un carburateur grippé, une batterie à plat, un radiateur qui fuit, la nature humaine renoue avec la fraternité originelle».
Les éclats de rire résonnent dans la salle du théâtre Des Bouffes Parisiens dès les premières minutes de ‘Tous les Algériens sont des mécaniciens’. Mohamed Fellag vient de mettre fin à sa tournée à Paris après avoir joué les prolongations qui ont duré jusqu’au 27 juin.
En juin 2008, l’humoriste a lancé son nouveau sketch dans le cadre du festival des Nuits de Fourvière. Il a partagé la scène pour la première fois avec l’actrice française Marianne Epin. Cette dernière est passée pour une vraie Algérienne, Shéhérazade, l’épouse de Salim (Fellag) avec qui elle partage les malheurs de la pauvreté du pays. Les deux artistes forment un couple en scène aussi bien qu’en réalité.
La mise en scène de Marianne Epin nous transporte en plein bidonville situé à la périphérie d’Alger : des antennes paraboliques, des fils à linge et des draps blancs. Dans leur modeste maison, ils se plaignent de la pauvreté, du problème de l’eau et déplorent leur situation de chômeurs francophones (appartenant à la génération des Algériens formés en langue française) suite à l’arabisation de l’enseignement. En dénonçant ironiquement les conditions de vie des Algériens, Fellag nous rappelle leur innovation qui réussit à faire d’un couscoussier une antenne satellitaire.
Malgré son installation en France depuis 1993, Fellag évoque les sujets d’actualité algérienne. Il s’exclame de l’arrivée massive des Chinois au pays, formant les ouvriers modèles et pragmatiques : « Quand ils seront à l’année du cochon, nous on prendra l’année sabbatique. En trois-quatre ans, ils apprennent l’algérien quand les Français n’y sont pas parvenus en cent trente ans ».
Fellag dispose d’un large public en France de majorité maghrébine mais aussi de majorité ‘gauloise’, selon lui, dans les provinces éloignées de l’Hexagone. Comme toute star, il a aussi des détracteurs qui le jugent loin de la réalité algérienne. Certains l’accusent même de nuire à l’image de son pays par son humour noir. Omar Lesait, un chauffeur de taxi parisien et soi-disant président de l’association des artistes algériens en France (jusque là fictive) le décrit comme un artiste qui «danse nu devant les voisins», «Je tiens à dire à Fellag que l’Algérie est un grand et beau pays et qu’il est démocratique, alors il peut faire rire, mais quand il s’agit de faire de la politique, il n’a qu’à créer un parti ou adhérer à l’un d’entre eux». Fellag a répondu en expliquant : « Mon métier est de travailler sur les clichés d’une société, la mienne en l’occurrence, et de les donner à voir à un public. Peut importe lequel... Je ne suis pas porteur d’un projet politique ou idéologique. Ce qui m’intéresse, c’est la subversion à rebours ».
Ce qui est indiscutable est que les salles des théâtres français sont pleines à craquer quand Fellag monte sur scène. Ses fans attendent avec impatience son nouveau sketch prévu en octobre. Cette fois, Fellag a dit qu’il ne va pas traiter de l’Algérie mais du Portugais à partir des textes d’un auteur portugais, Antonio Lobo Antunes, se déroulant à Lisbonne. L’humoriste-écrivain compte d’abord finir un roman et participer à plusieurs films avant de remonter sur scène.

DINA MEGAHED
Mercredi 21 Juillet 2010

Lu 773 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs