Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’homme le plus riche de Chine lance sa “cité du cinéma”




L’homme le plus riche de Chine lance sa “cité du cinéma”
En présence d’une pléiade de stars américaines, le conglomérat chinois Wanda Group a donné dimanche le coup d’envoi à son projet de “cité du cinéma” à Qingdao, avec l’ambition d’offrir aux productions chinoises les moyens de rivaliser avec Hollywood.
La construction de cet immense complexe, d’une superficie de 376 hectares, dont 200 destinés à la production cinématographique, a débuté cette année, mais il ne devrait entrer en service qu’à partir de 2016.
Wanda, dont le patron Wang Jianlin a été sacré plus grosse fortune de Chine dans un récent classement du magazine Forbes, va investir quelque 50 milliards de yuans au total (6,1 milliards d’euros) dans cette “Cité orientale du cinéma”.
“Il s’agit d’un projet majeur pour appliquer la politique nationale visant à faire (de la Chine) une puissance culturelle” en renforçant l’émergence d’un “Chinawood” sur la scène internationale, a commenté Wang Jianlin, lors d’une fastueuse cérémonie à l’entrée du site. Localisé dans les faubourgs de la ville portuaire de Qingdao (est), réputée pour sa bière (la “Tsingtao”), entre des collines rocheuses et un littoral planté de résineux, le complexe comprendra 20 studios (dont “le plus grand studio du monde” d’une surface de 10.000 m2).
Il devrait produire “au moins une centaine de films par an” au total, selon le groupe.
Wanda a assuré avoir conclu des “accords préliminaires” pour s’assurer qu’une trentaine de films étrangers y seront tournés chaque année, précisant que de nombreux décors seraient construits sur le site.
L’Académie avait indiqué en début de semaine avoir reçu une donation de 20 millions de dollars pour son nouveau musée du cinéma, de la part de Wanda.
Le groupe chinois, de son côté, entend organiser dès septembre 2016 à Qingdao, conjointement avec l’institution américaine, un festival de cinéma capable de s’imposer face aux manifestations occidentales et de “remédier au statu quo sur l’absence de films chinois à visibilité mondiale”.
 “Je pense que cela permettra davantage d’interaction entre acteurs et réalisateurs (chinois et étrangers)”, mais “cela ne représentera pas une concurrence pour les Oscars, il y a de la place pour tous”, a indiqué à l’AFP Hawk Koch, ancien président de l’Ampas.
Le complexe de Qingdao comprendra également un vaste espace dédié au public, avec “musée de cire”, salle de projection de 3.000 sièges, montagnes russes aquatiques, ainsi qu’un centre commercial, une série de 7 hôtels, une structure hospitalière et un yacht club.
Wanda, gigantesque conglomérat privé dont les activités vont de l’immobilier aux ventes de détail, est devenu en mai 2012 le premier propriétaire de salles de cinéma dans le monde en acquérant le spécialiste des multiplex aux Etats-Unis, AMC (American Multi-Cinema).
La Chine devrait détrôner les Etats-Unis comme premier marché mondial d’ici à 2020, selon une étude d’Ernst & Young.

Libé
Mercredi 25 Septembre 2013

Lu 229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs