Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’hommage de la FRMA aux athlètes marocains engagés aux Mondiaux de Pékin




La Fédération Royale marocaine d'athlétisme (FRMA) a organisé mardi à Rabat une cérémonie en l'honneur de la délégation marocaine qui a disputé la 15e édition des Championnats du monde d'athlétisme seniors du 22 au 30 août à Pékin.
Lors de cette cérémonie, le président de la FRMA, Abdeslam Ahizoune a exprimé sa fierté pour le parcours et les résultats réalisés par les athlètes marocains qui ont honorablement défendu les couleurs nationales, en particulier Abdelaati Iguider, médaillé de bronze sur 1500m qui a livré une course exceptionnelle marquée par une concurrence très acharnée entre coureurs de renommée mondiale.
"Cette course du 1500m marquera les annales de l'athlétisme marocain et les fans de la discipline s’en souviendront longtemps", a estimé M. Ahizoune, également vice-président de la Confédération africaine d'athlétisme.
Lors de cette édition, plusieurs sportifs marocains ont brillé par leurs parcours à l'instar de Rababe Arafi, spécialiste du demi-fond, qui a livré une magnifique course sur 800m couronnée par une 4e place en finale, s'est félicité le patron de la FRMA.
Pour M. Abdeslam Ahizoune, chaque coureur qui se qualifie en finale de sa spécialité signe un exploit car il assure sa présence parmi le gotha mondial de l'athlétisme.
Le prochain objectif de la direction technique nationale (DTN) est de se préparer aux Jeux olympiques de Rio 2016, a-t-il confié assurant que la FRMA mettra à disposition tous les moyens financiers et humains pour que les athlètes marocains bénéficient d'une préparation de haut niveau.
Dans une déclaration à la MAP, Rababe Arafi, championne d'Afrique 2012 (1500m), qui a terminé 4è en finale du 800m (1 min 58.90), a estimé que son chrono en demi-finales de cette dernière distance (1:58.55) était très positif, sachant que sa spécialité est plutôt le 1500m.
De son côté, le directeur technique, Ahmed Ettanani a estimé que les résultats réalisés étaient, dans l'ensemble, positifs, par rapport aux déceptions de l'athlétisme marocain lors des éditions de Berlin, Daegu et Moscou.
La participation marocaine aux Mondiaux de Pékin était une réussite du fait que la majorité des athlètes engagés, à l'instar de Abdelaati El Guess et Nader Belhanbel, font partie de la jeune génération, a-t-il assuré, faisant remarquer que "si les athlètes marocains n'ont pas réussi à remporter de médailles, certains d'entre eux ont, en revanche, amélioré leurs chronos personnels".
La FRMA œuvre pour l'émergence d'athlètes de haut niveau à travers la programmation de meetings internationaux, afin qu'ils puissent se mesurer aux champions mondiaux dans le cadre d'un plan global visant le développement de l'athlétisme national, a rappelé M. Ettanani.
Dans une déclaration à la MAP, Iguider a indiqué qu'il est venu à Pékin pour remporter l'or, mais le sprint final l'a trahi, se disant toutefois satisfait vu la pression qu'il portait sur ses épaules, en tant que dernier Marocain en lice pour la finale.
Iguider a signé un chrono de 3:34.67. Le Kényan Asbel Kiprop a remporté la course en 3:34.40, devant son compatriote Elijah Manangoi (3:34.63), conservant son titre mondial sur cette distance, après ceux de 2011 et 2013.
Iguider était l'un des favoris sur 1500m, surtout qu'il a signé cette année sa meilleure performance personnelle (3:28.79), le 17 juillet au meeting de Monaco, étape de la Ligue de Diamant, soit le 3è meilleur chrono de l'année. Le natif d'Errachidia, 28 ans, est devenu le 4è athlète marocain à remporter une médaille sur 1500m lors des Championnats du monde en plein air, après Said Aouita (1 bronze en 1983), Hicham El Guerrouj (une d'argent en 1995 et 4 d'or en 1997, 1999, 2001 et 2003) et Adel El Kouch (une en argent en 2005).
Iguider compte déjà à son palmarès le titre de champion du monde de 1500 m en salle (Istanbul-2012), la médaille d'argent en 2010 à Doha et la médaille de bronze aux Mondiaux de Sopot (Pologne) en 2014, en plus d'avoir décroché le bronze aux Jeux olympiques 2012, soit l'unique médaille du Maroc à ces jeux.
Lors de cette 15e édition, le Kenya, premier au bénéfice des deuxièmes places, et la Jamaïque, avec chacun sept titres, ont pour la première fois devancé les Etats-Unis (six) au tableau des médailles.

Jeudi 3 Septembre 2015

Lu 1020 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs