Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’histoire et la culture marocaines vues par un orientaliste allemand

La Marche verte constitue une récupération légitime d’un territoire authentiquement marocain




Dans son livre «Perception historique et culturelle
du Maroc», Bernd Manuel Weischer, spécialiste
du monde arabo-musulman et l’un des derniers
représentants éminents de l'Ecole orientaliste
allemande, présente de façon concise les
connaissances et les événements qui ont marqué l’Histoire du Maroc. Il y reflète notamment sa
propre expérience qui retrace des décennies d’échanges directs, ses affinités particulières
concernant la culture et la religion, mais
 également les changements politiques
survenus au Royaume.


Publié en 2013 chez la «Konrad-Adenauer-Stiftung» (KAS), l’ouvrage de l’orientaliste Bernd Manuel Weischer, «Perception historique et culturelle du Maroc» est décliné en trois chapitres portant sur l’Histoire du Maroc, la question du Sahara et la culture marocaine. Weischer y présente de façon concise, de son point de vue, les connaissances et les événements qui ont marqué l’Histoire du Maroc. Il y reflète notamment sa propre expérience, qui retrace des décennies d’échanges directs, des affinités particulières de la culture et de la religion au Maroc et également des changements politiques dans le pays. Dans ses réflexions, Weischer se réfère à sa formation d’orientaliste tout en gardant à l’esprit la diversité culturelle entre les pays musulmans, qu’il a eu l’occasion de comprendre lors des 30 dernières années de son séjour au Maghreb. «Les sujets spécifiques et les distinctions présentées par Prof. Weischer, différencie son livre des autres publiés sur le même sujet. Même si l’auteur entame son récit à partir du 8ème siècle, néanmoins il met en exergue l’importance de deux époques: la colonisation et l’indépendance, qui ont eu un impact sur la question du Sahara, dont un chapitre y est consacré», écrit, en préface du livre, Dr Helmut Reifeld, représentant résident de la KAS au Maroc. «D’autres aspects plus profonds de la culture et des traditions marocaines sont abordés dans ce livre, tout en se référant à l’époque maroco-andalouse, qui fut connue pour sa tolérance religieuse», explique Helmut Reifeld. Et d’ajouter: «Outre la fraternité religieuse ou la littérature mystique, l’auteur évoque notamment l’architecture et la musique, qui ont connu leur apogée au 20ème siècle. A la fin, le lecteur découvrira l’image d’un Maroc qui, au-delà de son engagement dans un dialogue de tolérance à l’ère du 21ème siècle, cherche à être un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique».
Notons que Bernd Manuel Weischer n’est pas seulement un orientaliste, mais aussi un spécialiste du monde arabo-musulman, de sa culture, de son histoire et surtout de sa tradition mystique. Possédant une formation philologique irréprochable et une maîtrise parfaite tant de l'arabe que du persan, il a publié de nombreux essais sur Attar, Kirmani, la mystique musulmane ainsi qu'un volumineux corpus de textes protochrétiens traduits du vieil éthiopien et un autre traduit du grec sur la symbolique chrétienne.
Weischer a passé sa vie dans plus d'une dizaine de pays musulmans où il a enseigné dans plusieurs universités, dont celle des Lettres et des sciences humaines de Rabat. Après plusieurs années dédiées à la recherche et à l’enseignement, et d’innombrables tournées de conférences en Asie et en Afrique, il fut, entre 1986 et 1998, représentant résident de la Fondation KAS au Maroc. Auparavant il a dirigé le bureau de la Fondation en Tunisie. Jusqu’à nos jours, il est considéré comme l’un des meilleurs spécialistes allemands du Maroc et du Proche-Orient.
Il est, par ailleurs, à rappeler que la Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) est liée au mouvement chrétien-démocrate. Elle est issue de la Société pour le travail d'éducation civique chrétien-démocrate, fondée en 1956, et porte depuis 1964 le nom du premier chancelier allemand. Son action est guidée par les principes qui ont inspiré l'œuvre de Konrad Adenauer.
Elle met notamment en œuvre des mesures d'éducation civique et politique, élabore des bases scientifiques servant à l'action politique, octroie des bourses à des personnes particulièrement douées et réalise des recherches relatives à l'histoire de la démocratie chrétienne.

Mehdi Ouassat
Samedi 26 Mars 2016

Lu 1807 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs