Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’heure de vérité a sonné pour le Onze national des locaux

Le chemin de Nairobi passe par Alexandrie




Le Onze national des locaux donnera la réplique, ce dimanche à partir de 18 heures au stade d’Alexandrie, à son homologue égyptien, et ce pour le compte du match aller des éliminatoires du CHAN 2018 au Kenya.
Un premier acte que les joueurs marocains sont tenus de négocier avec intelligence en vue d’envisager sous de bons auspices le second prévu le 18 de ce mois à 21 heures au Complexe Moulay Abdellah à Rabat.
Pour préparer cette confrontation, l’équipe nationale a effectué une première concentration à Rabat ponctuée par deux matches tests : le premier s’est soldé sur une issue de parité face au Burkina Faso (1-1) et le second a vu l’EN prendre le meilleur sur la formation de la République démocratique du Congo (3-1).  Le stage s’est poursuivi à Tunis avec au programme une rencontre amicale contre la Libye remportée largement par les coéquipiers de Mohamed Ounajem sur la marque de 5 à 1.
L’équipe nationale s’était rendue jeudi au Caire avant de regagner le soir même via un vol interne Alexandrie pour élire son camp de base et entamer hier l’ultime étape de préparation avant ce choc dominical face à une équipe égyptienne qui, d’après le sélectionneur national Jamal Sellami, n’a rien à perdre. L’adversaire vient de changer d’entraîneur de même qu’il ne devrait pas compter sur les internationaux d’Al Ahly et du Zamalek. Toutefois, cela ne devrait pas conforter pour autant les Nationaux tenus à se donner à fond en vue de décrocher un résultat ne compromettant pas leurs chances de qualification à cette cinquième édition du Championnat d’Afrique des nations.
Pour ce match, le Onze marocain devra se passer des services de Naïf Agred et Mohamed Nahiri. Les examens médicaux effectués par le médecin de l’équipe nationale, Saïd Zaguini, ont révélé que la blessure contractée par Agred au cours du dernier Championnat arabe des clubs avec le FUS nécessitait davantage de repos.  Tandis que Nahiri s’est blessé lors du match amical disputé lundi dernier à Tunis contre l’équipe libyenne.
Dans un entretien accordé au site officiel de la Fédération Royale marocaine de football, frmf.ma, Jamal Sellami avait indiqué que toutes les conditions sont réunies pour décrocher le ticket du CHAN 2018. Mais pour cela, il faut que les joueurs mouillent leurs maillots en vue d’obtenir un résultat permettant à l’équipe nationale d’aborder le match retour à domicile dans de bonnes dispositions, devant un public souhaitant voir à l’œuvre une sélection se donnant à fond, a-t-il précisé
Si l’équipe nationale parvient à baliser son chemin pour l’édition kényane, ce serait sa troisième participation aux phases finales du CHAN après celles de l’Afrique du Sud en 2014 et du  Rwanda en 2016.
A noter qu’en plus de la confrontation Maroc-Egypte, le second ticket réservé à la zone Nord du continent pour le CHAN sera une affaire entre l’Algérie et la Libye.

Mohamed Bouarab
Samedi 12 Août 2017

Lu 790 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs