Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’heure de vérité a sonné pour la Libye : Le peuple a eu raison du kadhafisme après 40 ans de tyrannie, d’extravagances et d’exactions




L’heure de vérité a sonné pour la Libye : Le peuple a eu raison du kadhafisme après 40 ans de tyrannie, d’extravagances et d’exactions
Désormais, il va falloir s’habituer à parler de lui au passé. Pour ce qui est de l’avenir de la Libye, il se fait sans celui qui en tenait les rênes depuis plus de quarante ans.
Mouammar Kadhafi avait, jusque-là, tout orchestré, tout manigancé, tout prévu, sauf sa terrible chute. Une chute du dictateur suprême qu’il fut. Le jeune colonel trop enthousiaste,  bouillonnant et fougueux qui s’est emparé du pouvoir en 1969, se disait alors animé par la volonté de mettre fin à « un régime monarchique  archaïque » promettant dans la foulée une autre Libye aux Libyens et dans le même élan un autre monde arabe à tous les Arabes.
Se proclamant  alors disciple de Nasser, il n’aura pas attendu longtemps pour tenter de s’improviser en digne successeur du Zaïm. Pas moins !
Plus le temps passait, plus ses penchants mégalomanes prenaient de l’ampleur.
Kadhafi s’emploiera à éliminer des membres de sa junte putschiste, ceux parmi ses compagnons de « la révolution » qui présentaient quelques risques pour son « auguste » personne ou pour ses projets insensés et à en réduire d’autres au rang de pâles figurants. Le Guide aura alors tout loisir de se laisser emporter par les rêves  les plus fous, les plus incontrôlés. Que ce soit sur le plan arabe, africain ou autres, ses pitoyables extravagances servaient de matière intarissable aux humoristes à travers la planète Terre. Mais, ce n’était sûrement pas fait pour amuser des Libyens condamnés à subir des conditions d’un autre âge, malgré les richesses énergétiques  et autres  que recèle le sol libyen.
Seuls le dictateur, ses proches, ses hommes de main et ses pions en tiraient plein profit se comportant en nababs ridicules à travers les régions et les capitales les plus prisées et des plus onéreuses du monde. Affaires et luxure semblaient être la devise sacrée du Guide, de sa smala et de ses courtisans.
Comment pouvait-il  alors écouter la voix de la raison quand le vent du changement a commencé par souffler tout près de chez lui, en Tunisie voisine ?
Atteint de cette cécité et cette étroitesse d’esprit qui  caractérisent les dictateurs du bas de gamme,  il n’a rien trouvé de mieux que de commettre au lendemain de la chute du président tunisien, une piteuse déclaration où il reprochait, complicité dictatoriale oblige, au peuple tunisien d’avoir eu le malheur de pousser au départ un très grand et très bon président.
Kadhafi n’a rien voulu voir ni entendre. Quand les premières manifestations se sont déclenchées à Benghazi et dans d’autres villes, c’est d’un air hautain et dans un langage ordurier qu’il a cherché à régler le problème, toujours à sa manière. Images et témoignages se succédaient  et défilaient  pour renseigner sur l’ampleur d’un soulèvement grandissant, Kadhafi ne voulait rien voir de tout cela. Et quand il a enfin daigné en parler, c’est pour qualifier les manifestants et les rebelles de rats d’égout. Il se voulait indétrônable, indéboulonnable, indécrottable tenant, à tout prix, à rester à la tête de ce même peuple qu’il méprise et injurie. Qu’il exterminait aussi sans l’ombre d’une hésitation.
La communauté internationale ne s’y est pas trompée en venant au secours du peuple libyen. Et ce qui devait arriver arriva.
On est déjà à l’après-Kadhafi. L’heure de vérité a cependant sonné pour la Libye qui se doit de tirer profit de cet élan populaire et de ces inestimables sacrifices consentis par les Libyens. Et pour cela, il faut veiller à ce que cette révolte ne soit pas détournée par quelques forces rétrogrades. Ce ne sont sûrement pas les dictateurs de tous  bords et de tous genres qui manquent dans les sociétés arabes. 

Mohamed Benarbia
Mardi 23 Août 2011

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs