Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’exposition du “Maroc médiéval” est la preuve d'un grand moment de civilisation




L’exposition du “Maroc médiéval” est la preuve d'un grand  moment de civilisation
Les 300 pièces présentées au Musée du Louvre à Paris dans le cadre de l'exposition "Le Maroc médiéval" sont les preuves d'un grand moment de civilisation, écrit vendredi le quotidien français "Le Figaro" dans un article publié sur son site Internet. "Entre trésors de guerre et symboles de paix, les 300 pièces exposées sont les preuves d'un grand moment de civilisation", souligne la publication, relevant que "la rétrospective met en lumière un empire qui rayonnait à son apogée, de la Mauritanie à Saragosse puis du Portugal à Tripoli".  
Le quotidien décrit certains objets exposés dans le cadre de cette  manifestation dont deux lustres millénaires et monumentaux éclairent d'habitude  la mosquée de la Qarawiyyin à Fès, "le plus vénérable lieu de culte de  l'Occident islamique doublé de la plus vieille université du monde", notant qu'"entre ces symboles de conquête et de reconquête se multiplient les preuves  d'un grand moment de civilisation".   "Echanges commerciaux, développement artistique, scientifique et urbain  auront été intenses sous les Almoravides, les Almohades et les Mérinides, des  tribus berbères venues du Sud qui, du XIe au XVe siècle, ont considérablement amplifié les richesses d'al-Andalus", rappelle l'auteur de l'article, faisant remarquer que parmi les oeuvres exposées figurent des objets qui ont voyagé  pour la première fois et qui sont révélateurs de l'ancrage des Mérinides à Marrakech et de leur effort de conquête vers le Nord.
 "L'oeil se perd dans d'autres trésors bien plus petits mais encore plus finement travaillés, tels ces morceaux de mosaïques géométriques, de  plâtre ou bois de cèdre ciselé d'entrelacs floraux.  Deux petites pièces de  monnaie se révèlent très précieuses: ce sont les seuls indices matériels de la fondation de Fès vers 801 par Idriss Ier", indique le journal. Le quotidien affirme aussi que les deux commissaires de l'exposition Yannick Lintz, directrice du département des arts de l'islam du Louvre, et Bahija Simou, directrice des Archives Royales, rendent bien par cette exceptionnelle sélection, l'histoire et la cohérence d'un empire jusqu'alors considéré dans sa seule composante andalouse.

Lundi 27 Octobre 2014

Lu 454 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs