Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’exposition «Portrait d’un Maroc en marche» clôt la Nuit des galeries à Rabat




L’exposition «Portrait d’un Maroc en marche» clôt la Nuit des galeries à Rabat
L’exposition intitulée «Portrait d’un Maroc en marche» et consacrée aux œuvres photographiques de l’artiste photographe Hassan Nadim, s’achève ce soir, sept semaines après son inauguration à l’Institut Cervantès de Rabat.
L’exposition clôturera ce vendredi à 22h dans le cadre de l’événement la «Nuit des galeries», organisé à l’initiative du ministère de la Culture du Maroc.
Organisée en partenariat avec les Nations unies, l’exposition «Portrait d’un Maroc en marche» propose de voir 27 photographies de l’artiste marocain Hassan Nadim. Et une réflexion autour de celles-ci «dans le but de montrer les bonnes pratiques et les leçons apprises de deux programmes de coopération culturelle», soulignent les organisateurs dans le document de présentation de l’exposition. Il s’agit en l’occurrence du «Programme Patrimoine culturel et les industries créatives comme vecteurs de développement au Maroc» et le «Programme multisectoriel de lutte contre les violences fondées sur le genre par l’autonomisation des femmes et des filles au Maroc» (TAMKINE).
Deux actions innovantes que le photographe, précise-t-on à Cervantès de Rabat, «nous montre à travers les photographies de ses protagonistes, de diverses régions du Maroc: Marrakech-Tansift-El Haouz, Fès-Boulemane, Tanger-Tétouan, Souss-Massa-Drâa, Tadla-Azilal et Guelmim-Smara».
Il est à souligner que ces deux programmes ont été mis en place dans le cadre du Fonds pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Etabli au sein des Nations unies et doté par le gouvernement espagnol d’un budget de 618 millions d’euros, ce «Fonds a soutenu les efforts de ces pays pour accélérer leur développement et atteindre les OMD d’ici 2015».
Membre de l’Association marocaine d’art photographique (AMAP) depuis près de 25 ans, Hassan Nadim est un photographe d’exception. Avant de s’investir véritablement dans sa passion de toujours, la photographie, il a consacré sa vie à l’éducation, des décennies durant.
En effet, cet artiste natif de Douirane, une localité de l’Atlas située à 90 kilomètres de Marrakech, a d’abord été enseignant de Sciences naturelles dans différentes écoles avant de s’adonner pleinement à la photographie.
Hassan Nadim a accroché ses œuvres dans diverses manifestations artistiques organisées au Maroc et à l’étranger où ses photographies ont notamment été appréciées en Espagne, France, Belgique, Suisse ou encore en Pologne.

Alain Bouithy
Vendredi 8 Novembre 2013

Lu 782 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs