Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'expérience cinématographique marocaine mise en lumière à Dakar




L'expérience cinématographique marocaine mise en lumière à Dakar
L'expérience cinématographique marocaine et les grandes avancées réalisées par le Maroc dans le domaine du 7ème art ont été au programme d'une rencontre du directeur général du Centre  cinématographique marocain (CCM), Nourredine Sail, avec des professionnels sénégalais, à Dakar. 
Intervenant à cette occasion, M. Sail a donné un aperçu général sur les différentes étapes franchies par le cinéma marocain, faisant observer que grâce à une politique volontariste et ambitieuse, le Maroc a pu se doter d'une véritable industrie cinématographique nationale. Il a, en outre, mis en avant le rôle de taille que joue le CCM, en tant que mécanisme autonome, dans la réglementation de la profession, la promotion et la  stimulation de la production cinématographique nationale. 
Dans le même sillage, M. Sail a passé en revue une série d'atouts dont jouit  le Maroc et qui a fait de lui une destination cinématographique mondiale,  notamment sa diversité paysagère, sa position géographique qui lui a permis  d'être tôt découvert par les grands producteurs mondiaux, sa stabilité  politique et l'existence d'une véritable compétence nationale dans les métiers  du cinéma. 
Chiffres à l'appui, le directeur du CCM a précisé que le classement des films  marocains au box-office national s'est nettement améliorée durant  les cinq dernières années, en passant de 4% de part de marché à 38%  actuellement, juste derrière les films américains qui réalisent 40% de part  de marché. 
"Si on est arrivé à ces résultats très encourageants, c'est parce qu'on a  réussi ces dernières années à produire marocain", a-t-il dit, faisant savoir  que le Maroc produit actuellement entre 20 et 23 longs-métrages et entre 70 et 90 courts-métrages par an.
Sur ces 23 longs métrages, 7 à 10 films sont d'une bonne qualité et  font le tour du monde, ce qui permet, selon M.Sail, une véritable promotion du  cinéma national et, par là, du Maroc.
 "Si le Maroc est présent chaque année dans ces grands rendez-vous mondiaux  du 7ème art, c'est parce qu'on dispose une production cinématographique assez  importante", a-t-il dit, insistant sur l'impératif de pérenniser la production cinématographique. 

MAP
Lundi 31 Mars 2014

Lu 182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs