Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«L’été des Oudayas», un programme pour tous les goûts




«L’été des Oudayas», un programme pour tous les goûts
Qui a dit que la capitale perdrait en matière d’animation culturelle et artistique pendant ce mois de Ramadan? Absolument impossible avec la deuxième édition de «L’été des Oudayas». Le ministère de la Culture et le Comité national de la musique veulent sérieusement adoucir les soirées ramadanesques des Rbatis. Le Festival international des arts et de la culture « Eté des Oudayas » qui aura lieu cette année du 25 juillet au 3 août, sera une occasion propice pour donner une image particulière au site historique de la Kasbah des Oudayas. Une magnificence artistique mariée à une splendeur architecturale. Le tout intégré dans une histoire et une culture ancestrales.
Riche et varié, le programme révélé par les organisateurs via un  communiqué, prévoit une belle affiche : orchestres, groupes, ensembles, interprètes et chanteurs. Tous les styles musicaux, seront mis en exergue lors de cette manifestation culturelle et artistique. De Turquie, du Congo et du Maroc, le menu ne sera que diversifié. Les concerts qui auront lieu, du 25 au 29 juillet, se dérouleront dans l’espace idyllique du Jardin andalou, et du 30 juillet au 3 août sur la grande scène de l’esplanade des Oudayas. Le public sera enchanté de voir des artistes de renom, du Maroc et d’ailleurs. Ainsi, outre la présence fort attendue de Adelwahab Doukkali, doyen de la chanson marocaine, l’on aura l’heureuse occasion d’apprécier le légendaire groupe Nass El Ghiwane, la diva de la chanson amazighe Fatima Tabaamrant et la soprano Samira Kadiri, ainsi que le jeune Nasr Mégri.
Deux grands évènements marqueront cette deuxième édition, notamment l’hommage qui sera rendu à Abdelwahab Doukkali en ouverture du Festival, puis la consécration de Fatima Tabaamrant par la « Fibule d’Or » dans la soirée de clôture.
En parallèle des prestations musicales, sont également programmées des expositions d’arts plastiques (sculpture et photos artistiques) des artistes Sahbi Chtioui de  Tunisie et Miloudi Nouiga du Maroc, ainsi qu’un concours de court-métrage au profit des lauréats de l’ISCA.


Mustapha Elouizi
Samedi 21 Juillet 2012

Lu 665 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs