Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’essor du secteur de l’ESS, tributaire de la convergence des politiques publiques

Nécessité de la mise en place d’une vision unifiée




L’essor du secteur de l’ESS, tributaire de la convergence des politiques publiques
La réalisation de la convergence des politiques publiques dans le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) est tributaire de la mise en place d’une vision unifiée entre les différents intervenants dans ce domaine, ont indiqué les participants au premier forum de l’ESS, organisé jeudi à Meknès.
Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, initiée par le Réseau associatif pour le développement participatif et la délégation régionale de l’Office du développement de la coopération (ODCO) de Meknès-Tafilalet sous le thème: «La convergence entre les acteurs locaux pour une économie sociale et solidaire productive», le directeur de l’ODCO, Abdelkrim Azenfar, a souligné la nécessité de la coordination et la complémentarité dans ce domaine, à la lumière de la dynamique que connaît la société civile dans la région et la richesse de ses ressources naturelles.
Le responsable a fait part de la disposition de l’Office à adhérer à la mise en œuvre des différents programmes visant à réaliser la convergence entre les actions des partenaires et ce, à travers la mise à la disposition des porteurs de projets portant sur des activités génératrices de revenus des données nécessaires et l’accompagnement des coopératives par le biais de la formation et l’encadrement.
Il a mis l’accent sur le développement important qu’a connu le secteur coopératif au cours des dernières années, notant que le nombre des coopératives a atteint environ 12.000 en 2013, dont 950 au niveau de la région de Meknès-Tafilalet.
Pour sa part, le secrétaire général de la préfecture de Meknès, Mohamed Zouhir, a souligné l’importance de l’économie sociale et solidaire dans la réalisation du développement humain, à travers sa contribution à la création de postes d’emploi et l’encouragement des activités génératrices de revenus.
De son côté, Saloua Tajri, chef de service de la planification et la coordination au ministère de l’Artisanat et l’Economie sociale et solidaire, a expliqué que la réalisation de la convergence entre les acteurs et les intervenants dans ce secteur prometteur est susceptible de valoriser les ressources financières et humaines, soulignant l’importance de l’adoption d’une approche participative pour la promotion de ce secteur et, partant, réaliser le développement socio-économique et durable.
Le coordonateur du Réseau associatif pour le développement participatif, Hajib Qassimi a, quant à lui, appelé à la mise en place d’un plan local pour la promotion du secteur de l’ESS en vue d’en faire un levier pour le développement local.

Lundi 24 Mars 2014

Lu 242 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs