Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’épidémie de grippe porcine semble se stabiliser au Mexique : Pour l’OMS, la pandémie est «imminente»




L’épidémie de grippe porcine semble se stabiliser au Mexique : Pour l’OMS, la pandémie est «imminente»

L’épidémie de grippe A/H1N1 a semblé se stabiliser samedi au Mexique, mais l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) continue à parler de pandémie “imminente” et souligne le caractère imprévisible du virus.
“Les cas graves sont chaque jour moins nombreux et la mortalité baisse”, s’est félicité le ministre mexicain de la Santé, José Angel Cordova, s’adressant à la presse.
Selon les autorités sanitaires, le nombre de patients hospitalisés est en diminution régulière. Aucun nouveau décès n’a en outre été signalé dans la capitale ces dernières 48 heures.
Le nombre de morts imputables à la maladie a été ramené vendredi de 176 à 101 et la responsabilité du virus H1N1 n’est avérée que pour 19 décès, a précisé Cordova.
Costa Rica, Italie et Irlande ont signalé samedi leurs premiers cas avérés, ce qui porte à 18 le nombre de pays affectés. Le bilan quotidien de l’OMS diffusé avant ces dernières informations fait état de 15 pays touchés et de 615 cas avérés. La plupart des cas signalés hors du Mexique sont jugés bénins.
“Nous n’avons aucun indice de propagation soutenue en dehors de l’Amérique du Nord”, a observé Michael Ryan, directeur du département alerte et réponse globales à l’OMS. “A l’heure actuelle, je dirais qu’une pandémie est imminente, car nous voyons la maladie se propager”, a-t-il toutefois ajouté. Le niveau d’alerte de l’organisation a néanmoins été maintenu au 5e et avant dernier échelon. La France reste à deux cas avérés mais 22 cas suspects sont en cours d’évaluation et sept sont considérés comme probables.
Il s’agit dans tous les cas de personnes de retour du Mexique, pays d’où est parti l’épidémie à la fin avril.
Aux Etats-Unis, pays le plus touché après le Mexique, 160 cas avérés répartis dans 21 Etats ont été recensés. Les autorités sanitaires se sont félicitées de la stabilisation apparente de l’épidémie au Mexique.
Assurant que les autorités américaines faisaient face “de manière agressive” à la maladie, Barack Obama a par ailleurs recommandé la fermeture temporaire des établissements scolaires touchés et a promis que les antiviraux seraient distribués en quantité suffisante.
Au Canada, la présence du virus H1N1, vraisemblablement véhiculé par un homme rentré récemment du Mexique, a été décelée dans un élevage de porcs de la province de l’Alberta.
Les scientifiques cherchent toujours à déterminer la virulence de la maladie comparée à la grippe traditionnelle, qui fait chaque année 250.000 à 500.000 morts à l’échelle mondiale.
A ce stade, l’épidémie de grippe A/H1N1 reste très limitée comparée à celles de l’hépatite ou des méningites, mais elle a d’ores et déjà entraîné d’importants bouleversements dans les transports aériens.
La Chine a suspendu ses vols vers le Mexique, après confirmation d’un cas de grippe A chez un Mexicain arrivé à Hong Kong. Deux cents 200 clients et 100 membres du personnel de l’hôtel hongkongais où séjournait ce Mexicain de 25 ans ont en outre été placés en quarantaine.


L
Lundi 4 Mai 2009

Lu 205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs