Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'envoyé spécial américain veut relancer le processus de paix : Abbas et Netanyahou se préparent au dialogue




L'envoyé spécial américain veut relancer le processus de paix : Abbas et Netanyahou se préparent au dialogue
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, devait se rendre hier en Egypte pour discuter avec le Président Hosni Moubarak d'une reprise attendue des négociations israélo-palestiniennes, suspendues depuis la dernière guerre de Gaza fin 2008.
Israéliens et Palestiniens se préparent ainsi à la reprise de leurs pourparlers après le feu vert de la Ligue arabe à l'ouverture de négociations indirectes entre les deux parties, sous l'égide des Etats-Unis. Dans ce contexte, l'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, était attendu hier soir en Israël pour une nouvelle série de navettes. M. Mitchell doit rencontrer le Président Abbas vendredi à Ramallah, en Cisjordanie, selon le négociateur palestinien Saëb Erakat. Le comité exécutif de l'OLP se réunira le lendemain pour entériner la reprise des discussions, a-t-il précisé.
Il s'agit uniquement, à ce stade, de pourparlers indirects, dits « de proximité », via le médiateur George Mitchell, tant les positions des deux camps sont éloignées, en particulier sur la question de la Ville sainte d’Al-Qods. Ils sont censés durer quatre mois. Selon le quotidien israélien Haaretz, M. Netanyahou souhaite soulever, dès le début des négociations, des exigences sécuritaires concernant la démilitarisation d'un futur Etat palestinien, dont Israël entend garder le contrôle des frontières et de l'espace aérien.
Le décor est campé, les principaux acteurs sont d'accord sur le scénario et le metteur en scène américain est prêt à frapper les trois coups. George Mitchell.
Si tout se passe comme prévu, George Mitchell va jouer les messieurs bons offices en faisant la navette entre les deux parties pour rapprocher les points de vue. Soumis à des pressions constantes des États-Unis, les deux côtés ont déjà fait des concessions. Mahmoud Abbas a renoncé à exiger une proclamation officielle de Benyamin Netanyahou sur un gel total et permanent de la construction de logements pour les Israéliens dans les colonies de Cisjordanie et dans la partie Est d’Al-Qods occupée.
Le Premier ministre israélien a pour sa part accepté de parler de mettre toutes les questions sur le tapis y compris l'avenir de la Violle sainte ou les futures frontières d'un Etat palestinien. Selon les médias israéliens, Benyamin Netanyahou se serait aussi engagé auprès de Washington à ne pas lancer dans l'immédiat des projets immobiliers dans la partie Est de Jérusalem. Bref, chacun a mis du sien.
Mais la confiance n'est toujours pas au rendez-vous. Aussi bien Mahmoud Abbas que Benyamin Netanyahou donnent l'impression d'aller à reculons à ces discussions. Tous deux se demandent quel sera le rôle que va s'octroyer Barack Obama. Si le Président américain et son émissaire se contentent de jouer au facteur en transmettant les messages de part et d'autre, tout risque de capoter rapidement tant les divergences paraissent insurmontables. Pour éviter ce danger, Barack Obama a fait savoir, selon le quotidien Haaretz, que George Mitchell pourrait présenter des propositions de compromis basées sur les principes de «deux États pour deux peuples» et d'un retrait israélien de Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
Un canevas que Benyamin Netanyahou ne peut que refuser. Le Premier ministre souhaite toutefois désamorcer la crise avec le grand allié américain. Il a d'ailleurs demandé et obtenu jeudi dernier du comité central du Likoud, son parti, un vote massif de soutien contre les plus extrémistes de cette formation hostiles à la moindre concession. Un succès qui devrait lui permettre de faire des «gestes» envers les Palestiniens. Rien ne dit que ces petits pas suffiront. Mahmoud Abbas s'est donné quatre mois pour donner une chance à ces négociations.

Libé
Mardi 4 Mai 2010

Lu 561 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs