Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’enquête concernant l’attentat de Marrakech se poursuit : Les arrestations annoncées par Paris, démenties par Rabat




Si au Maroc on a fait le choix de se faire discret sans doute pour permettre à l’enquête sur l’attentat qui a visé le café Argana à Marrakech de se poursuivre, comme il se doit, l’info, si info il y a, il faut plutôt aller la chercher du côté de l’Hexagone. Une  première petite déclaration officielle, côté marocain toutefois. On la doit à Khalid Naciri, porte-parole du gouvernement. Il l’a faite à l’AFP : «Nous sommes toujours sur la piste annoncée, qui évoquait des accointances avec Al Qaïda".  Et d’ajouter que l'enquête est toujours en cours. Mais que les officiels marocains ont  pris le parti de ne pas divulguer des informations pour le moment. Les enquêteurs marocains ont par la suite pris le relais pour parler de l’audition de plusieurs personnes avant de les relâcher. Ils ont précisé que le portrait-robot d'un suspect a été dressé sur la base de témoignages, que l'enquête ouverte le jour de l'attentat se poursuit et que des pistes sérieuses sont en cours d'investigation.
Côté français, on est beaucoup plus prolixe. Et c’est le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé qui, en toute logique, se fait plus proche du dossier distillant de manière assez régulière des informations rendant compte des développements qui auraient été enregistrés dans cette affaire.  « On semble avoir identifié deux suspects possibles », a déclaré le ministre lors d'une audition devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.
La presse française n’est pas en reste. Selon Europe 1, l’un des deux suspects aurait déjà été interpellé dans la soirée et serait depuis interrogé très discrètement par les services de renseignements marocains. Aucune déclaration officielle n'a encore confirmé cette information.
Toujours selon la radio, il s'agirait d'un homme dont le signalement correspondrait au portrait-robot dressé à partir du témoignage d’un touriste hollandais.  L’homme en question aurait déjà commis une agression dans le célèbre café Hafa à Tanger, il y a trois semaines. Il était alors entré dans l'établissement armé d'un sabre, tuant un Marocain et blessant une touriste française.
De son côté, le Figaro fait état d’une éventuelle relation entre les deux suspects avec l’organisation d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Il aurait, selon la même source, fait partie d'un groupe rallié appelé la "cellule catalane". BFM TV, chaîne française d’information continue, annonce même l’arrestation de trois suspects. Ajoutant qu’aucune revendication n’a été faite jusqu’à présent et que la thèse de l’appartenance des suspects à la mouvance AQMI, n'a pour l'instant pas été confirmée.  En tout cas, une chose est sûre, c’est que les enquêteurs  marocains qui essayaient d’allier efficacité et discrétion tout en travaillant en étroite collaboration avec les services français notamment, s’acheminent vers l’élucidation du mystère Argana. Mais en dépit de cette coopération, il semble que les Marocains seraient agacés par ces fuites provenant de l’Hexagone et qui « dérangeraient »  investigateurs et officiels.
En attendant plus d’éléments éclaircissant cette affaire, c’est encore vers la France qu’il faut se tourner pour avoir droit à un démenti diffusé par l’AFP. « Personne n'a été arrêté jusqu'ici par les autorités marocaines dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Marrakech», a déclaré    un responsable judiciaire proche de l'enquête et qui a voulu garder l’anonymat. « L'enquête est en cours et je peux vous assurer que personne n'a encore été arrêté, contrairement à ce qui a été dit ici et là», a-t-il précisé.

KAMAL MOUNTASSIR
Vendredi 6 Mai 2011

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs