Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'émissaire de l'ONU à Moscou pour tenter de sauver la trêve en Syrie

Nouveaux morts à Alep dans des bombardements de groupes rebelles




L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura devait se rendre hier en Russie pour obtenir l'aide de Moscou au rétablissement d'un cessez-le-feu moribond en Syrie, où au moins quatre civils ont été tués dans de nouveaux bombardements à Alep.
D'intenses raids aériens sur le fief du groupe Etat islamique, Raqa, ont en outre fait 13 morts. Les zones tenues par l'EI ne sont pas englobées par le cessez-le-feu entré en vigueur à l'initiative des Russes et des Américains le 27 février et qui a volé en éclats à Alep, la grande ville du nord de la Syrie.
De Mistura, qui a rencontré lundi à Genève le secrétaire d'Etat américain John Kerry, doit être reçu à Moscou par le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov. Une conférence de presse est prévue à la suite des entretiens.
Plus de 250 civils ont été tués, la plupart dans des bombardements et des raids du régime syrien, allié de Moscou, depuis la reprise le 22 avril des violences à Alep, selon une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Pour les habitants d'Alep, où des hôpitaux ont récemment été frappés, la trêve n'est plus qu'un souvenir.
Au moins quatre civils, dont un enfant, ont été tués, et 50 blessés mardi par des bombardements des groupes rebelles contre les quartiers tenus par le régime dans la ville septentrionale d'Alep, a rapporté mardi une ONG. L'agence officielle Sana a fait état pour sa part de 6 civils tués et 37 blessés.
Les tirs de roquettes se sont poursuivis "toute la nuit et mardi matin", a rapporté l'ONG.
Ajoutant à la confusion, l'agence officielle russe RIA Novosti a pointé du doigt les jihadistes du Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, en assurant qu'ils avaient pris pour cible le quartier chrétien d'Alep. Citant une source des rebelles sans l'identifier, l'agence a fait état d'un bilan de neuf morts et 45 blessés.
Par ailleurs, 13 civils sont morts dans des raids aériens sur Raqa, fief de l'EI dans le nord de la Syrie, selon l'OSDH qui n'a pas pu préciser s'ils s'agissait d'avions russes ou de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.
Ces appareils ont mené "plus de 35 frappes sur la ville de Raqa", a indiqué l'OSDH, précisant que "Raqa n'avait pas été la cible de raids aériens de cette intensité depuis plusieurs semaines".
A New York, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté Moscou et Washington à "redoubler d'efforts (..) pour remettre sur pied la cessation des hostilités". Avant son départ pour Moscou, De Mistura a assuré qu'un "meilleur mécanisme" était en discussion "pour surveiller et contrôler un nouveau cessez-le-feu".
"Nous allons tenter au cours des prochaines heures de voir s'il est possible de parvenir à un accord, non pas simplement pour remettre sur pied la cessation" des hostilités, mais pour que cette cessation "tienne", a expliqué pour sa part le secrétaire d'Etat américain. Kerry a reconnu lundi que le conflit syrien était désormais "à bien des égards hors de contrôle".
Moscou et Washington coprésident le Groupe international de soutien à la Syrie (GISS), qui avait réussi à imposer la trêve décrétée en février mais qui a tenu à peine deux mois.
Moscou et Damas avaient justifié la reprise de l'offensive sur Alep par la présence dans la ville du Front al-Nosra, un groupe non concerné par l'accord de cessez-le-feu, au même titre que l'EI. Mais pour le département d'Etat américain, le cessez-le-feu doit être "national" et Alep n'a "jamais" été exclue des négociations sur la trêve.
La guerre en Syrie a fait plus de 270.000 morts depuis son déclenchement en 2011.

Libé
Mardi 3 Mai 2016

Lu 118 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs