Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'émissaire américain pour la Syrie attendu à Moscou, Ryad et Genève

Cinq localités aux mains de l’EI et trêve annoncée dans cinq localités




L'émissaire américain pour la Syrie est attendu dans les prochains jours à Moscou, Ryad et Genève, a annoncé mercredi le département d'Etat, pour trouver une solution politique au conflit.
Le nouvel envoyé spécial de Washington pour la Syrie, Michael Ratney, un diplomate arabophone qui fut en poste dans plusieurs pays du Moyen-Orient, se rendra dans les trois capitales pour s'entretenir avec des responsables russes, saoudiens et des Nations unies et discutera "des options à la disposition de la communauté internationale - notamment du groupe Etats-Unis/Russie/Arabie Saoudite - (...) pour un processus politique" en Syrie.
Les Etats-Unis multiplient les consultations diplomatiques depuis des semaines pour trouver une sortie de crise en Syrie, notamment grâce à une rencontre tripartite inédite, le 3 août à Doha, entre les ministres des Affaires étrangères américain John Kerry, russe Sergueï Lavrov et saoudien Adel al-Jubeir. MM. Kerry et Lavrov s'étaient revus le 5 août à Kuala Lumpur et le ministre américain a reçu lundi dans sa résidence de vacances du Massachusetts son homologue saoudien. A chaque fois, les entretiens étaient exclusivement consacrés à la Syrie. Sur le terrain, les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) se sont emparés de cinq localités du nord de la Syrie jusqu'alors tenues par d'autres insurgés syriens, se rapprochant ainsi de la frontière turque, a rapporté jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a dit lundi à Reuters que son pays et les Etats-Unis lanceraient prochainement des opérations aériennes "générales" pour chasser les combattants islamistes de la zone frontalière.
Par ailleurs, une trêve de 48 heures est entrée en vigueur jeudi matin en Syrie dans une ville tenue par les rebelles près de la frontière libanaise ainsi que dans deux villages chiites du nord-ouest du pays, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Il s'agit du deuxième cessez-le-feu en un mois dans ces secteurs, entre l'armée syrienne et le Hezbollah libanais d'un côté, et les insurgés syriens de l'autre. La trêve est effective depuis ce jeudi 06h00 locales (03:00 GMT). De source proche des négociations, on avait déclaré un peu plus tôt à Reuters qu'un accord avait été conclu sur une nouvelle trêve dans la ville de Zabadani, près de la frontière syro-libanaise, et dans les villages de Kefraya et d'Al Faoua, ces derniers situés dans la province d'Idlib.
"La mise en oeuvre a commencé. Le calme règne à Kefraya, à Al Faoua et Zabadani", a déclaré à Reuters Rami Abdoulrahman, qui dirige l'OSDH. Le précédent cessez-le-feu, qui avait débuté le 12 août dans les mêmes secteurs, avait fini par voler en éclats et les combats faisaient rage depuis lors. Cette première trêve était destinée à donner une chance à des négociations censées permettre un arrêt durable des hostilités dans les zones concernées.

Vendredi 28 Août 2015

Lu 403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs