Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'émigration clandestine par mer a le vent en poupe




L'émigration clandestine par mer a le vent en poupe
170.000 migrants sont
arrivés cette année en Italie

C’est à croire que les migrants clandestins se sont donné la consigne de passer coûte que coûte la fin de l’année de l’autre côté de la Méditerranée. Il faut dire que ces dix derniers jours, ils ont été nombreux à se lancer dans la course vers l’Europe au péril de leur vie.
Selon les autorités italiennes, citées par plusieurs médias, la marine italienne a secouru la semaine dernière, en l’espace de quatre jours, pas moins de 1.300 migrants qui tentaient de rejoindre l’Europe.
Comme c’est souvent le cas dans ce type d’aventure, certains migrants n’ont pu être secourus: cinq d’entre eux auraient ainsi péri cette semaine-là. Quatre corps ont été repêchés par un bateau chypriote et le dernier par un navire maltais, avant d’être conduits en Sicile.
Selon l’AFP, sur les 1300 immigrés secourus, 900 (dont une femme nigériane qui a accouché sur un navire militaire italien, « Etna ») ont été recueillis le 24 décembre dernier sur des embarcations à la dérive, par trois bâtiments militaires italiens et deux cargos. Tandis que les 400 autres étaient débarqués dans le port sicilien de Pozzallo.
La veille, le 23 décembre, la marine italienne venait à nouveau en aide à plus de mille immigrants dans diverses opérations en mer.
Soupçonné d’être le « super boss » des réseaux de passeurs, un ressortissant égyptien de 32 ans est activement recherché dans son pays, à la demande des autorités italiennes. Ce dernier aurait été « identifié grâce à l'interception d'appels qu'il a reçus des téléphones portables de passeurs travaillant pour lui sur des bateaux quittant la Libye », rapporte l’AFP.
Il est à rappeler qu’un dispositif de contrôle des frontières européennes dénommé « Triton » avait été lancé à fin octobre dernier, en remplacement du dispositif italien de sauvetage en Méditerranée, « Mare Nostrum ».
Opérationnel depuis samedi 1er novembre, le nouveau dispositif est coordonné par l'Agence européenne de surveillance des frontières (Frontex). Pour l’instant, il semble encore avoir du mal à convaincre.
Notons que cette année plus de 170.000 migrants clandestins sont arrivés en Italie par la mer. Ce qui équivaut à une moyenne de 475 clandestins par jour. Plus généralement, l'Organisation internationale pour les migrations indique que plus de 3.000 migrants ont trouvé la mort cette année en tentant de traverser la Méditerranée par des voies illégales.




Alain Bouithy
Lundi 29 Décembre 2014

Lu 916 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs