Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’élu ittihadi au service des populations


Driss Lachguar au Forum des présidents : L’USFP est entrée dans une nouvelle phase marquée par la reprise de l’initiative à travers l’action de proximité



Driss Lachguar a assuré, dans l’allocution qu’il a prononcée lors du Forum des présidents ittihadis tenu samedi dernier au siège central du parti à Rabat, que l’élu ittihadi n’est pas un fonctionnaire local mais plutôt un partenaire dans le cadre d’une relation de coopération avec ce même pouvoir conformément à la loi et aux acquis réalisés depuis la promulgation de la Charte communale.
Dans ce sens, le Premier secrétaire a insisté sur le fait que le pouvoir doit comprendre que le Maroc est entré dans une nouvelle phase et que l’USFP n’acceptera pas parmi les siens tout élu qui renoncera à servir la population pour devenir un simple fonctionnaire de l’administration territoriale.
Le dirigeant itthadi a également mis en exergue la nécessité d’interpréter positivement la notion de tutelle, car au nom de celle-ci, la loi peut être violée, ce qui est de nature à vider cette notion de tout esprit de partenariat et de respect mutuel entre les autorités administratives et les élus.
Il a, par ailleurs, appelé ces derniers à tourner la page de la phase  durant laquelle le parti avait mené le combat contre les corrupteurs et l’argent sale utilisé massivement lors des dernières échéances électorales, affirmant que le parti entrera dans une nouvelle phase marquée par la reprise de l’initiative à travers l’action de proximité via ses représentants dans les différents conseils communaux, provinciaux et régionaux.
Le Premier secrétaire a aussi exhorté les élus itthadis à préserver l’unité de la majorité dans les conseils communaux et à défendre les droits de l’opposition.
L’allocution de Driss Lachguar a, également, mis en exergue la nécessité d’institutionnaliser l’action des élus itthadis dans les conseils communaux et professionnels.
Pour leur part, les interventions des présidents ittihadis ont porté sur les différentes irrégularités qui ont marqué le processus électoral.
Ils ont également abordé la question de la structuration de l’institution des élus (conseil national, conseils provinciaux, commission de coordination nationale et  relations du  secrétariat national avec le Bureau politique…).
Par ailleurs, une réunion des secrétaires des provinces et des régions a été tenue le même jour sous la présidence de Driss Lachguar, et en présence du président de la Commission administrative nationale, Habib El Malki et des membres du Bureau politique.
Lors de cette réunion, le Premier secrétaire a insisté sur le rôle politique et organisationnel prépondérant de l’institution des présidents des provinces qui sera  renforcé au cours des semaines à venir par la formation des coordinations régionales des présidents des provinces, et ce dans le but de donner à l’action partisane organisée et productive plus de pertinence et de souplesse.
 

M.T
Lundi 12 Octobre 2015

Lu 852 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs