Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’écrivaine Yasmina Sbihi sur “les pas de Sidi Ahmed Tijani”




L’ouvrage “Sur les pas de Sidi Ahmed Tijani : Voyage dans sa zaouia aux quatre coins du monde”, de l’écrivaine Yasmina Sbihi, est un genre littéraire qui mêle à la fois le récit, la photo, l’émotion sur un sujet pas toujours accessible au grand public qu’est le soufisme. 
“Cet ouvrage, fruit de 15 ans de travail, invite son lecteur à revivre le périple initiatique Tijani avec un mélange de sensibilité, de tolérance et de clairvoyance rares”, a souligné, mardi soir à Casablanca, Yasmina Sbihi, lors d’une conférence organisée sous le thème “Architecture et spiritualité : Amour et beauté dans l’acte créatif”.
D’un autre âge que l’on croyait révolu, Yasmina a fait savoir qu’elle a fait le choix de l’islam des lumières en privilégiant l’amour et la recherche du savoir et de la paix, rapporte la MAP. 
Et d’ajouter que “le soufisme, dont les membres sont entre 300 et 400 millions à travers les quatre coins du monde, n’est pas seulement une science ou une doctrine, ce n’est pas une simple prouesse intellectuelle, ni des fantaisies rituelles ou de l’eso-tourisme, encore moins un fonds de commerce qui abuserait de la vulnérabilité des gens, le soufisme est une forme de dévotion mue par l’amour, qui se matérialise autant par nos prières que par nos gestes quotidiens, un engagement, face au Seigneur et face aux hommes, à porter le dépôt sacré’’.
Pour sa part, Touria Ikbal, poétesse, traductrice et spécialiste marocaine du soufisme, a fait savoir que cet ouvrage est un récit de voyage en images, avec un regard d’architecte, qui s’adresse à tous (soufi ou pas) afin de dire au monde que l’islam est amour, que le cœur de l’islam comme de toute religion, c’est sa dimension spirituelle.
De son côté, le PDG du groupe “Afrique Challenge”, Mohamed Diop, s’est félicité d’avoir participé à l’édition de cet ouvrage de 450 pages, contenant une cinquantaine de pages en français et autant en arabe pour expliquer le cheminement qui a conduit au voyage en plus des 350 pages d’images en couleur haute résolution, commentées dans les 2 langues.
L’écrivaine et architecte, Yasmina Sbihi, exerce dans le secteur privé et œuvre depuis 15 ans pour la préservation du patrimoine soufi. 
Elle est également chercheuse et conférencière au Maroc et à l’étranger, membre de plusieurs fondations à vocation culturelle et spirituelle.

Vendredi 20 Novembre 2015

Lu 553 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs