Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’écotourisme au service du développement rural : Projet de parc naturel à Jbel Bouhachem




L’écotourisme au service du développement rural : Projet de parc naturel à Jbel Bouhachem
La région du Nord du Royaume jouit incontestablement d’un patrimoine naturel de premier plan. Les fronts de mer, les montagnes et les forêts permettent d’admirer des paysages magnifiques qui restent au jour d’aujourd’hui méconnus du grand public, sinon surexploités et menacés. C’est le cas de Jbel Bouhachem. Situé entre Tétouan, Chefchaouen et Larache non loin du Souk El Harba des Béni Hassan, le site Jbel Bouhachem est actuellement au centre des priorités de volontaires associatifs qui souhaiteraient y ériger le premier parc naturel marocain, et ce grâce à une initiative locale du Conseil de la Région Tanger-Tétouan en concertation avec les autorités et les représentants des populations locales et en collaboration avec des partenaires méditerranéens.
Classé site d’Intérêt biologique et écologique (SIBE) de première priorité au Maroc selon l’étude nationale des aires protégées, le SIBE Jbel Bouhachem qui s’étend sur une superficie de quelque 8000 hectares, se caractérise par l’existence d’une biodiversité importante, une faune et une flore de haute qualité ; une biodiversité qui ne cesse d’être menacée par le pâturage, le feu, l’exploitation du bois et le défrichement.
Un site qui se caractérise par la richesse de ses patrimoines naturels et culturels mais également par la fragilité de ces éléments… Dès lors, un projet a été monté depuis bientôt 8 ans,  baptisé « Dar  Bouhachem » qui est actuellement en cours de réalisation et dont l’objectif  serait de contribuer à améliorer les revenus des populations locales par le biais du développement de l’écotourisme et d’autres activités génératrices de revenus, de façon à réduire les pressions sur le site.  Ce futur parc naturel s’inscrit dans le programme de développement d’accueil rural écotouristique. Mené par l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT), le projet est soutenu financièrement par le Fonds mondial de l’environnement, l’Agence de développement social et la wilaya de Tétouan dans le cadre de l’INDH. Il est supervisé par l’association locale « Dar Bouhachem ».
Il s’agira, entre autres, de développer l’accueil des touristes nationaux et étrangers par la mise en place et l’aménagement de circuits pédestres et d’un centre de rayonnement écotouristique dans le village de Souk Larbaâ des Béni Hassan.
La particularité de ce projet est de mener une politique participative en intégrant  les populations locales dans les différentes étapes de travail.
Ainsi, ont été programmées des séances de formation de jeunes dans les domaines de l’animation touristique et de la commercialisation des produits touristiques.
Ce parc naturel pourra ainsi générer plusieurs dizaines d’emplois directs et indirects au profit de la population locale. Un bon exemple de projet qui allie le développement économique, la préservation et la mise en valeur d’un patrimoine naturel et culturel, véritables atouts de toute une région.

Amel NEJJARI
Jeudi 7 Mai 2009

Lu 918 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs