Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'économie verte, pour un développement durable




L'économie verte, pour un développement durable
La transition vers une économie verte est un objectif stratégique pour un développement durable en Afrique du Nord et en particulier au Maroc.
 Selon un document des Nations unies (Commission économique pour l'Afrique, Bureau pour l'Afrique du Nord) distribué à la presse, lors de l'atelier régional sur les technologies innovantes pour la gestion des déchets dans les pays arabes, tenu récemment à Casablanca sous le thème "Les technologies innovantes pour la gestion des déchets dans les pays arabes", le Maroc s'attache à mobiliser l'ensemble des acteurs et à construire des partenariats publics-privés (PPP) innovants afin d'accroître les investissements respectueux de l'environnement et susceptibles de créer de la valeur ajoutée et des emplois durables.
 Le document souligne que des réformes institutionnelle, réglementaire et financière et des politiques incitatives sont déjà mises en œuvre pour améliorer l'intégration de la dimension environnementale et promouvoir le développement de filières stratégiques telles que les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, l'économie de l'eau, la gestion durable des déchets solides et liquides, l'agriculture inclusive, l'aquaculture ou encore l'écotourisme.
 Le Maroc, ajoute-t-il, s'oriente vers la promotion de l'économie verte par l'adoption d'une Charte nationale de l'environnement et du développement durable, adoptée en 2012, ainsi qu'une loi-cadre 99-12 portant Charte de l'environnement et du développement durable en 2014.
 Afin de promouvoir les investissements verts et encourager les entreprises à lancer des projets durables, un plan d'investissement vert a été préparé et une réflexion est en cours pour la mise en place d'un Fonds d'investissement vert (capitaux publics et privés), fait savoir le document, notant qu'une feuille de route sur la croissance verte et le développement territorial a été adoptée dans le cadre des travaux du focus group (initiative MENA-OCDE pour la gouvernance -2011/2015) pour la croissance verte et développement territorial, piloté par le Maroc.
 Citant le programme de développement des énergies renouvelables (ER), le document souligne que ce programme a pour objectif la production de 6.000 MW (solaire, éolien et hydroélectricité) pour atteindre 42% du mix énergétique en 2020, l'investissement de plus de 100 milliards de dirhams (solaire et éolien) et 9,5 millions de T CO2/an d'émissions évitées.

Mardi 6 Octobre 2015

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs