Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’économie marocaine atteindrait un taux de croissance de 4,1%, selon le CMC

Les principaux facteurs d’anticipation de l’activité économique permettent d’envisager un redressement du cycle des affaires




Le taux de  croissance de l’économie marocaine devrait s’établir à 4,1% en 2017, soit légèrement au-dessus de 4% annoncé par la Banque mondiale, a relevé le Centre marocain de conjoncture (CMC).
Le CMC se base sur les hypothèses portant sur les principaux facteurs d’anticipation de l’activité économique relevant aussi bien de l’environnement interne qu’externe. Ces facteurs présentent des «configurations en constante amélioration», a-t-il noté dans son dernier numéro d’Info-CMC.
Cette perspective implique une nette inflexion dans le sentier de croissance par comparaison à la situation de baisse d’activité qui a marqué l’exercice précédent, ont indiqué les analystes du CMC.
Dans ce numéro, intitulé «Perspectives de reprise  du cycle de production en 2017, hausse prévisible du PIB de 4,1%», ces derniers ont également  indiqué que l’année 2016 devrait enregistrer l’une des plus faibles performances au cours des dernières années tant au niveau de la production que de la demande et des revenus avec un taux de croissance qui ne dépasserait guère 1,2%.
A propos des perspectives de l’année 2017, il ressort que la configuration sectorielle de la nouvelle dynamique de croissance fait apparaître une contribution assez différenciée selon les branches d’activité.
Ainsi, selon les prévisions du CMS, la valeur ajoutée agricole afficherait sur la base d’une récolte céréalière atteignant le niveau moyen des cinq dernières années une progression estimée à 7,6 % en termes réels.
De son côté, le secteur des industries manufacturières progresserait à un rythme légèrement plus soutenu que celui de l’exercice précédent, soit un taux de croissance en volume de 3,2 %. Les activités du bâtiment et travaux publics devraient consolider la dynamique de reprise engagée ces derniers mois avec la reprise de l’habitat social et la poursuite des programmes d’investissements en matière d’infrastructures de base.
«La valeur ajoutée de ces activités devrait enregistrer une progression de 2% au terme de l’année 2017. Il en est de même des secteurs du transport, des télécommunications et des autres services marchands dont les niveaux d’activité seraient tirés par une demande de consommation plus vigoureuse ainsi que par le développement des activités des industries de transformation, du bâtiment et du tourisme », a précisé le CMC.
Selon toute vraisemblance, le secteur du commerce devrait évoluer au cours de l’année 2017 dans des conditions plus favorables et réaliser une croissance de 5,3%.
Le  CMS a aussi relevé un dynamisme accru des principales composantes de la demande, indiquant que l’investissement augmenterait en valeurs nominales de 4,8% à la faveur d’une reprise prévisible des flux de capitaux étrangers doublée de la tendance au redressement de l’investissement privé et de certains programmes d’équipements publics.
La consommation des ménages montrerait plus de vigueur en enregistrant un accroissement en valeurs courantes de 2,8%. Cette progression se traduirait, compte tenu d’une évolution des prix qui demeure encore modérée, par une progression de la consommation réelle de 2%.
Dans la même perspective, le CMC a estimé que les échanges extérieurs devraient contribuer positivement à la croissance. « Les flux des importations poursuivraient selon toute probabilité leur évolution tendancielle; le taux d’accroissement de cet agrégat en valeurs courantes escompté pour l’année 2017 serait de l’ordre de 4,1 %. Les exportations connaîtraient, quant à elles, un léger redressement à la faveur de la reprise de l’activité économique dans les principaux pays partenaires du Maroc ». ainsi, poursuit-il, le taux de progression des exportations en valeurs nominales pourrait atteindre 6,2% environ au terme de l’année 2017.
Les prix à la consommation devraient connaître un accroissement plus soutenu que l’exercice précédent avec un taux d’inflation de l’ordre de 1,9%.
Ces développements conjoncturels devraient par conséquent induire une certaine détente sur le marché du travail sans pour autant traduire une inversion même temporaire de la courbe du chômage.
«Le redressement de l’activité résultant principalement d’une reprise des activités primaires, dominées par le secteur agricole, se révèlerait d’un faible impact sur l’emploi», précise le CMC.
A l’échelon international, le CMC note que l’activité économique ne cesse d’afficher des signes de consolidation pour le troisième trimestre consécutif, soulignant que la croissance de l’économie mondiale devrait connaître un raffermissement sensible pour atteindre un taux moyen de 3,4% au terme de l’année 2017, selon les dernières projections du FMI. Ce qui représente une  hausse de 0,3 point par rapport à l’exercice précédent.
«Cette perspective résulterait d’un redressement du cycle conjoncturel dans la plupart des pays industrialisés, que ce soit aux Etats-Unis, en Europe ou au Japon», a expliqué le CMC ajoutant que le redressement progressif de la situation économique serait, par ailleurs, soutenu par la consolidation attendue du rythme de croissance dans les pays émergents. En l’occurrence, le groupe de pays les plus dynamiques en Asie, en Amérique latine et en Afrique.
«L’amélioration prévisible de la croissance à l’échelon international devrait par ailleurs induire une intensification des échanges commerciaux dont le volume global enregistrerait une progression pouvant atteindre 3,8% au terme de l’année qui commence».
 

Alain Bouithy
Samedi 14 Janvier 2017

Lu 1080 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs




Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma