Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'eau sur Terre vient aussi des comètes




La comète Hartley 2, détectée par le télescope spatial Herschel, contient de l’eau qui ressemble plus à celle de nos océans que celle des autres comètes étudiées auparavant. Selon la BBC ce résultat, publié dans la prestigieuse revue scientifique Nature, vient remettre en cause les théories selon lesquelles l’eau sur la Terre ne viendrait presque que des astéroïdes.
L’agence de presse Reuters précise que les scientifiques ont depuis longtemps pensé que les comètes, des petits corps du système solaire composé de glace et de poussière, ne pouvaient pas avoir apporté plus de 10% de l’eau sur la Terre. Or, des analyses de composition chimique, notamment grâce au ratio «D/H», qui mesure la proportion de deutérium dans l’eau, ont révélé que l’eau de la comète Hartley 2 et l’eau des océans ont la même «signature» moléculaire.
Pour le chercheur Paul Hartogh de l’institut Max Planck en Allemagne ce résultat est capital:  «Ce fut une grande surprise quand on a vu que le ratio était le même que pour l’eau des océans. Cela signifie que la théorie selon laquelle les comètes n’ont pas apporté plus de 10% de l’eau sur la Terre n’est pas vraie.»
Quelques millions d’années après sa formation, la Terre était sèche et terreuse, explique la BBC. On sait depuis quelque temps maintenant que l’eau n’est pas apparue spontanément, mais qu’au contraire elle est venue de l’espace.
L’eau des océans a une composition chimique qui présente une certaine quantité de deutérium. Jusqu’à maintenant, toutes les comètes détectées en avaient deux fois plus. La plupart des chercheurs en ont donc conclu que c’était plutôt les astéroïdes et les météorites, contenant à peu près la même quantité de deutérium que l’eau sur Terre, qui l’avaient apportée de l’espace.
Hartley 2 est la première comète en provenance de la ceinture de Kuiper, non loin du système solaire, qui invalide la thèse sur le deutérium. Pour Ted Bergin, coauteur du rapport, cette découverte change pas mal de choses:
 «Le réservoir des sources de nos océans est beaucoup plus grand qu’on le pensait, et il comprend l’eau qui vient des comètes, ce que nous n’avions pas reconnu avant. […]Nous devons réfléchir beaucoup et  essayer de mieux comprendre ce qui se passe dans notre système solaire.»
Allessandro Morbidelli de l’Observatoire de la Côte d’Azur va plus loin et explique quant à lui que ces résultats sur la provenance de l’eau remettent en question la distinction traditionnelle entre comètes et astéroïdes:
 «Avant, les scientifiques pensaient que les astéroïdes et les comètes appartenaient à des catégories complètement différentes. Maintenant, plusieurs résultats montrent que ces objets primitifs sont frère et sœur.»

Slate.fr
Jeudi 13 Octobre 2011

Lu 294 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs