Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'eau contre l'obésité




Des chercheurs américains viennent enfin de découvrir le remède qui fait maigrir. L'eau!
Les études les plus simples peuvent ne pas être les moins inintéressantes. C'est aujourd'hui le cas avec cet étonnant travail présenté il y a quelques jours outre-Atlantique dans le cadre du meeting annuel de la Société américaine de chimie qui se tenait à Boston; un travail dont The Economist vient de se faire l'écho.
Cette recherche a été menée sous l'autorité du Pr Brenda Davy (Virginia Tech). Cette spécialiste de diététique est passionnée par tout ce qui a trait au contrôle de l'appétit, à la gestion du poids et à la prévention de l'obésité au moyen de règles simples et peu coûteuses; autant dire des recherches essentielles dans un pays -les Etats-Unis- qui prend progressivement conscience du fléau croissant, médico-social et économique que constitue l'obésité. 
A Boston, elle a actualisé les derniers résultats qu'elle a pu obtenir sur le long terme après un travail publié au début de cette année. Son étude a porté sur 48 adultes "inactifs", âgés de 55 à 75 ans. Tous souffraient de surpoids et étaient volontaires pour suivre un régime hypocalorique assez drastique: 1.200 calories quotidiennes pour les femmes; 1.500 pour les hommes. Les personnes consommaient auparavant respectivement 1.800 et 2.200 calories. Deux groupes ont été constitués par tirage au sort. Les membres du  premier s'engageaient à boire un demi-litre d'eau avant chacun des trois repas quotidiens. Ceux du second ne modifiaient en rien leurs habitudes et restaient sobres. Une expérience, au total, qui dura douze semaines.
A l'arrivée, les premiers avaient perdu en moyenne 7kg et les seconds 5kg; et une différence pondérale qui, assure le Pr Davy, demeure avec un an de recul et ce alors que les 48 volontaires ne sont plus astreints à suivre de régime. Comment comprendre?
Pour la spécialiste américaine -qui réfute les critiques méthodologiques qui lui sont faites-  le fait de remplir l'estomac d'un demi-litre d'eau avant chacun des trois repas quotidiens est de nature à réduire "mécaniquement" la sensation de faim et donc la prise de nourriture et de calories. Ceci pourrait aussi peut-être réduire la sensation de soif et donc la consommation de sodas sucrés. Mais l'affaire est peut-être plus complexe, comme en témoigne le maintien des différences entre les deux groupes sur le long terme. Mieux: les personnes du premier groupe ont -volontairement- continué la pratique de l'hydratation avant les repas et perdu en moyenne 700 grammes supplémentaires. 

Slate.fr
Vendredi 3 Septembre 2010

Lu 254 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs