Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’avenir par le bout de la lorgnette




L’avenir par le bout de la lorgnette
Doit-on tirer un trait sur le passé proche ?  Les valses-hésitations de l’actuel gouvernement doivent-elles nous faire prendre notre perte, comme on dit au casino? Que nenni. Les augmentations successives des prix, la publication des listes des bénéficiaires des prébendes, les parties de bras-de-fer de l’Exécutif avec l’ensemble des partenaires sociaux, le creusement des déficits et la répression tous azimuts des manifestations sont tout, sauf une partie de poker.
Et alors ? Rien. Pire : la leçon que nous infligent les acteurs de ce navet qui tourne en boucle sous nos yeux  ne portera pas tous ses fruits dans l’immédiat. Aussi y aura-t il d’autres bérézinas, d’autres promesses non tenues, d’autres effets d’annonce en cette année qui pointe le bout de son nez.
Bien sûr que tout ne va pas bien et que les prévisions les plus pessimistes ont fini par se rappeler à notre bon souvenir. Bien sûr que l’avenir va être mis entre parenthèses et que le présent n’est que l’antichambre de mensonges à venir et des promesses électoralistes qui ont fait long feu. Bien sûr que ceux qui ont porté le PJD au pinacle auront bientôt raison de désespérer de tout et de rien. Bien sûr que ni la cacophonie gouvernementale, ni les petites et gosses bourdes de son chef, ni les démons et les crocodiles qui font désormais partie du jargon politique ne nous font rire depuis que nous sommes, à notre tour, devenus les dindons de cette farce.
Peu nous importe donc que les actuels ministres restent englués dans leur autisme et n’envisagent les lendemains heureux qu’à travers le petit bout de leur lorgnette. L’essentiel est ailleurs. Il est dans l’obstination de l’opposition, de certains capitaines d’industrie, des militants de l’égalité et de la parité ainsi que des ONG à maintenir le navire à flot, à le mener à bon port. Il est dans l’espoir qu’essayent de nous insuffler tous ceux et celles qui œuvrent inlassablement pour abattre les murs de la bêtise, de l’obscurantisme, du sexisme politique, du populisme et de la négation de l’autre. Bonne année quand même …

Ahmed Saaidi
Mardi 1 Janvier 2013

Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs