Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’avenir incertain de Chamakh et Assaïdi

Le passage en Premier League risque de prendre fin




L’avenir incertain de Chamakh et Assaïdi
Ça se gâte pour Chamakh et ça se complique pour Assaïdi. Ces deux joueurs qui, faut le reconnaître, n’ont plus la cote d’il y a quelques saisons, ne voient décidément pas leur avenir en Premier League d’un bon œil.
Pour Marouane Chamakh, transféré en 2010 à Arsenal en provenance de Bordeaux, son séjour outre-Manche a été ponctué par plus de bas que de hauts. Avec les Gunners, il était passé carrément à côté de la plaque au point d’être devenu la risée du public londonien qui le considérait comme pro chèrement payé pour peu de services rendus. Rarement titularisé par le manager d’Arsenal, Arsène Wenger, l’homme qui a été derrière son recrutement, Chamakh n’a pu disputer en 3 saisons (2010-2013) que 63 matches avec 19 buts dans son escarcelle. Une moyenne très modeste, ce qui a poussé le club à le prêter à West Ham avec option d’achat. Sauf qu’en étant l’auteur une fois encore d’une toute petite prestation (3 matches et deux buts), son passage à West Ham n’a duré que le temps d’une année 2012-2013 pour être de nouveau cédé à titre de prêt à Crystal Palace. Avec ce club londonien, il avait réussi à refaire surface, disputant 32 rencontres et inscrivant 6 buts.
La fin de ce mois, le contrat de Marouane Chamakh arrivera à son terme, autrement dit, l’ex-international marocain se trouvera sans club. Toutefois, il ne veut pas troquer le championnat anglais  contre un autre exercice, faisant savoir dans une déclaration à Sky sport, rapportée par le site lionsdelatlas.net : «Je suis en fin de contrat et si je ne reste pas à Crystal Palace, je veux rester en Angleterre. J’adore jouer en Premier League et je suis vraiment heureux de la façon dont les choses se sont passées la saison dernière».
Si son agent Willie McKay avance que plusieurs offres sont à l’étude, les clubs anglais ne sont pas chauds à l’idée de s’offrir Chamakh au même salaire qu’il percevait avec Arsenal, dépassant les 80.000 euros par semaine. Autrement dit, soit il devra revoir ses prétentions salariales à la baisse, soit ça sera le chemin du Golfe. En effet, il s’est laissé entendre que le club émirati d’Ahly Dubaï est prêt à casser sa tirelire en vue de s’attacher les services de l’ex-Gunner.
Pour Oussama Assaïdi, le scénario est tout autre. Liverpool ne veut aucunement céder définitivement son joueur à bas prix à Stoke City, club où avait évolué la saison écoulée l’attaquant marocain. Liverpool réclame 9 millions d’euros en vue de résilier le contrat de son joueur, montant jugé élevé par les dirigeants de Stoke City. Un transfert qui risque de capoter mais ces derniers sont décidés à mener la transaction jusqu’au bout du fait qu’ils connaissent mieux que quiconque le talent d’Oussama Assaïdi qui avait porté les couleurs de Stoke 25 fois cette saison avec à la clé cinq buts d’inscrits.
Il aurait pu être retenu dans l’équipe type davantage s’il n’y avait  pas cette vilaine blessure qu’il avait contractée au genou. Pour le coach de Stoke, Mark Hughes, Assaïdi est « un élément qui nous plaît, mais je me demande si cela va fonctionner ». Même son de cloche chez Tony Scholes, le directeur technique de Stoke City qui a déclaré à Sky Sport qu’ « il y a toujours un risque lorsque vous achetez un joueur, mais ces risques sont plus faibles si le joueur a déjà joué dans votre club, nous voulons ce transfert, mais nous ne pouvons qu'attendre et voir la suite des négociations».

Erraki aux Emirats et Fall au MAT
 
Le milieu de terrain du Raja, Issam Erraki, a repris de nouveau le chemin du Golfe. Après avoir évolué dans le championnat d’Arabie Saoudite, il retrouve cette fois-ci le championnat des Emirats Arabes Unis après avoir signé avec le club des Emirats.
Erraki est le deuxième joueur des Verts à avoir opté en cette fin de saison pour le Golfe après Mohcine Moutaouali qui, lui, a signé pour trois saisons avec le club qatari d’Al Wakra.
A signaler également le retour au MAT du défenseur sénégalais Mourtada Fall qui a signé un contrat d’un an renouvelable. Fall, qui avait remporté avec le MAT son premier titre de champion du Maroc en 2012, avait évolué la saison dernière au sein du club koweitien de Salmia.


Mohamed Bouarab
Mercredi 18 Juin 2014

Lu 737 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs