Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'automobiliste chinois un "mauvais patriote" qui dépense beaucoup




L'automobiliste chinois un "mauvais patriote" qui dépense beaucoup
Les Chinois, bienfaiteurs du secteur automobile mondial, font de gros sacrifices pour acquérir une voiture et se révèlent bien moins "patriotes" dans leurs choix de marques que les Français ou les Allemands, selon une étude publiée mercredi.
 Alors que les pays émergents d'Asie, Chine en tête, devraient alimenter la croissance du marché mondial d'ici à la fin de la décennie, l'automobiliste chinois se singularise par son attitude vis-à-vis de la voiture, qu'il considère comme un signe de statut social, une notion dépassée en Europe où l'aspect utilitaire des véhicules prime, selon cette étude de l'observatoire Cetelem.
"Les Chinois sont 94% à nous dire que la voiture est un signe de modernité", explique à l'AFP Flavien Neuvy, responsable de l'observatoire dont le rapport annuel est divulgué à l'approche du Mondial de Paris et pour lequel des automobilistes de 14 pays ont été interrogés.
Autre signe du statut particulier de la voiture en Chine, quand il s'agit d'acquérir un véhicule, les Chinois "mettent en avant la puissance" comme deuxième critère après la sécurité, conséquence logique d'une mortalité routière élevée, remarque M. Neuvy. Dans 12 des 13 autres pays étudiés, dont la France et les Etats-Unis, les données déterminantes pour les acheteurs sont le prix de la voiture et sa consommation en carburant.
L'acheteur d'une voiture neuve en Chine se distingue aussi par sa jeunesse: 35 ans en moyenne, contre 52 ans aux Etats-Unis et 54 en France. Et il n'est guère "patriote", puisque les marques chinoises ne détiennent que 28% du marché du neuf. Les Français sont 53% à choisir une marque tricolore, leurs voisins allemands préfèrent à 57% leurs marques nationales tandis que les Japonais battent tous les records avec 94% du marché échéant aux constructeurs nippons.
En terme de budget, les Chinois dépensent bien plus que les autres pour acheter et faire rouler leur voiture: 19% des dépenses de consommation y sont consacrées, contre 11,7% en France ou 11% en Allemagne. Les Américains se rapprochent du niveau chinois avec 15,7%.
Le marché automobile chinois connaît une croissance vigoureuse depuis le début des années 2000. En volume, c'est le premier marché mondial (20,7 millions d'immatriculations en 2013), alors que les Etats-Unis sont deuxièmes à 15,4 millions. 

Mardi 30 Septembre 2014

Lu 437 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs