Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'auteur présumé de la tuerie du Nouvel An à Istanbul arrêté

Le suspect a avoué être l'auteur du carnage de la discothèque




L'auteur présumé de la tuerie du Nouvel An à Istanbul arrêté
La police turque a arrêté à Istanbul l'auteur présumé de l'attaque, la nuit du Nouvel An, contre une discothèque de la plus grande ville du pays, qui avait fait 39 morts, après une longue chasse à l'homme.
Selon l'agence progouvernementale Anadolu, le suspect se nomme Abdulgadir Masharipov. L'agence de presse Dogan a indiqué pour sa part qu'il utilisait comme nom de code Abou Mohammad Khorassani au sein du groupe jihadiste Etat islamique (EI).
Il avait déjà été identifié sous ce nom par les services de renseignement et la police anti-terroriste d'Istanbul comme un Ouzbek de 34 ans, faisant partie d'une cellule de l'EI en Asie, selon des articles parus dans la presse turque le 8 janvier.
L'homme a été retrouvé avec son fils de quatre ans dans un appartement du quartier stambouliote d'Esenyurt lors d'une vaste opération policière, selon la chaîne de télévision d'Etat TRT.
Selon TRT, l'arrestation s'est produite lors d'un coup de filet mené conjointement par la police et les services secrets turcs MIT au milieu de la nuit (lundi 21H15 GMT). La police avait repéré la cache du suspect trois jours auparavant et l'avait suivi pour pouvoir identifier ses complices.
L'agence de presse Dogan a publié une photo du suspect, le visage ensanglanté et vêtu d'un T-shirt, fermement maintenu au cou par un policier.
Il était en cavale depuis plus de quinze jours, après avoir ouvert le feu sur des centaines de personnes qui célébraient le Nouvel An dans la discothèque branchée Reina, au bord du Bosphore, semant le chaos (39 morts dont 27 étrangers, notamment du Liban, d'Arabie saoudite, d'Israël, d'Irak ou du Maroc). L'attentat a été revendiqué par l'EI.
Des informations avaient indiqué dans un premier temps qu'il serait originaire du Kirghizstan, ou qu'il serait un Chinois ouïghour.
Les autorités avaient renforcé depuis l'attentat les contrôles aux frontières pour éviter que l'assaillant ne leur échappe et des informations laissaient entendre qu'il n'avait jamais quitté la ville.
Le suspect arrêté à Istanbul par les services de sécurité turcs a avoué être l'auteur du carnage du Nouvel An dans une discothèque d'Istanbul, a annoncé mardi le gouverneur de la ville, confirmant que l'homme était de nationalité ouzbèke.
"Le terroriste a admis son crime", a déclaré le gouverneur Vasip Sahin à la presse. Il a également identifié l'homme comme s'appelant Abdulgadir Masharipov, né en Ouzbékistan en 1983.
"Il a été entraîné en Afghanistan et parle quatre langues. C'est un terroriste bien entraîné", a poursuivi le gouverneur.
Le suspect a été arrêté dans un appartement du quartier d'Esenyurt, sur la rive européenne d'Istanbul.
Il était en fuite depuis plus de deux semaines. Il avait disparu après avoir tué 39 personnes au Reina la nuit du Nouvel An, dans une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).
Un Irakien et trois femmes, originaires "d'Afrique et d'Egypte", ont également été interpellés dans le même appartement que l'assaillant, a déclaré le gouverneur.
"Il est clair que l'attaque a été commise au nom de Daech", a-t-il ajouté, utilisant l'acronyme arabe de l'EI.
Selon l'agence progouvernementale Anadolu, cinq personnes ont été appréhendées dans l'opération de lundi soir, dont trois femmes. Le fils du suspect a été confié aux services sociaux.
Au moins 35 personnes avaient déjà été arrêtées en lien avec l'attentat avant cette opération policière, selon le décompte d'Anadolu.

Mercredi 18 Janvier 2017

Lu 698 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs