Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'auteur de l'attaque de Bruxelles serait un Marocain




L'homme abattu mardi soir par des militaires dans une gare de Bruxelles, après avoir déclenché une explosion, est "de nationalité marocaine" et âgé de 36 ans, a indiqué mercredi le parquet fédéral belge lors d'une conférence de presse.
"La personne a été identifiée comme O.Z.", a précisé le porte-parole du parquet, qui n'a donné que les initiales du nom. "Il est né le 20 janvier 1981 et est de nationalité marocaine", a-t-il ajouté, soulignant qu'il n'était "pas connu pour des faits de terrorisme".
L'homme abattu mardi ne portait pas de ceinture d'explosifs, a annoncé mercredi le procureur fédéral belge, Eric Van Der Sypt, lors d'une conférence de presse. Il n'était pas connu des services de police pour sa proximité avec la mouvance djihadiste, a encore indiqué le magistrat qui l'a désigné par les initiales O.Z.
Il a déclenché vers 20h30 (18h30 GMT) une modeste explosion dans l'une des trois gares principales de la capitale belge avant d'être pris pour cible par l'une des patrouilles militaires qui parcourent la ville depuis les attentats terroristes de mars 2016.
Les autorités ont attendu plusieurs heures, le temps de ramener la situation sous contrôle après l'évacuation de la gare, pour confirmer la mort du kamikaze présumé, disant dans un premier temps qu'il avait été "neutralisé".
"Nous considérons qu'il s'agit d'un acte terroriste", a déclaré en fin de soirée le porte-parole du bureau du procureur fédéral belge, Eric Van der Sypt.
Les autorités ont refusé de commenter des témoignages de témoins disant qu'il avait hurlé des slogans islamistes avant de passer à l'action.
Selon la chaîne de télévision flamande VTM, qui cite ses propres sources, le kamikaze présumé est un homme de 37 ans originaire de Molenbeek, une commune de l'agglomération bruxelloise où des perquisitions seraient en cours.
Nicolas Van Herrewegen, un employé de la gare de Bruxelles-Central, a dit à la RTBF avoir vu un homme crier en descendant au niveau inférieur de la gare.
L'homme aurait alors crié quelque chose qui ressemblait à "Allahou Akbar" et déclenché une explosion sur un chariot à bagages. Les personnes qui se trouvaient à trois mètres de l'explosion n'ont pas été blessées, a-t-il précisé.
"Il y a eu une explosion près d'un individu", avait dit à Reuters le porte-parole de la police. "Cet individu a été neutralisé par les soldats qui étaient sur place."
Bruxelles a été la cible d'attentats-suicides à l'aéroport et dans une station de métro en mars 2016. La capitale belge a aussi été le point de départ des commandos islamistes qui ont frappé à Paris en novembre 2015.
Le Premier ministre, Charles Michel, a appelé sur Twitter ses compatriotes à suivre les consignes des autorités et réuni le ministre de l'Intérieur et ses conseillers de sécurité nationale.
Le niveau d'alerte dans la capitale belge n'a pas été modifié, à un cran endessous du niveau maximal.
La gare et la Grand-Place voisine, point de rendez-vous de nombreux touristes et habitants de Bruxelles, ont été en partie évacuées pour permettre la mise en place d'un périmètre de sécurité.

Jeudi 22 Juin 2017

Lu 439 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs