Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'attaque de l'hôtel de Sévaré au Mali revendiquée par un cadre jihadiste




L'attaque du 7 août contre un hôtel de Sévaré, dans la région de Mopti (centre du Mali), ayant fait 13 morts selon un bilan officiel, a été revendiquée mardi auprès de l'AFP par un cadre jihadiste proche du prédicateur islamiste radical malien Amadou Koufa et lié à l'Algérien Mokhtar Belmokhtar.
"La main de Dieu a guidé les moudjahidine à Sévaré contre les ennemis de l'islam. Quinze cafres (infidèles) et leurs complices ont été tués", a déclaré ce cadre jihadiste, Souleyman Mohamed Kennen, dans un bref entretien téléphonique avec un journaliste de l'AFP à Bamako dans la nuit de lundi à mardi.
Le bilan officiel de cette attaque contre l'hôtel Byblos de Sévaré, où séjournaient régulièrement des étrangers, est de 13 morts: quatre militaires maliens, cinq employés de sociétés sous-traitantes de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) et quatre assaillants.
Le nord du Mali était alors sous contrôle de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, comme Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) - dont Belmokhtar est un membre fondateur - et Ansar Dine, fondé par un ex-chef rebelle touareg malien Iyad Ag Ghali.
Souleyman Mohamed Kennen a aussi affirmé à l'AFP que les "moujadihine" étaient derrière une autre attaque ayant tué trois militaires maliens lundi vers Ténenkou, dans la région de Mopti, et a promis "d'autres attaques contre les ennemis de l'islam".
Selon le gouvernement malien, trois militaires maliens ont péri et quatre ont été blessés lundi "vers 12H30" (locales et GMT) par un engin explosif improvisé qui a sauté au passage de leur véhicule près de Diabozo, dans la zone de Ténenkou dans une forêt près de la localité de Diafarabé, à environ 600 km au nord-est de Bamako, a-t-on précisé.
Avant cette revendication, les soupçons des enquêteurs maliens se portaient vers un groupe récent allié d'Ansar Dine, le Front de libération du Macina (FLM). Le Macina est le nom donné par certains à une partie du centre du Mali.
Apparu début 2015, le FLM, qui recrute essentiellement dans la communauté peule, est un mouvement allié à Ansar Dine.
"Il y a une passerelle entre tous ces groupes jihadistes. En revendiquant le coup de Sévaré, Souleyman parle aussi pour les autres groupes jihadistes", a affirmé à l'AFP une source de sécurité régionale.
Pour elle, "il n'est pas du tout impossible que des groupes islamistes traditionnels aient aidé à l'organisation de l'opération" jihadiste à Sévaré.
Un militaire basé à Sévaré avait affirmé lundi à l'AFP que "des traces" des assaillants avaient été découvertes dans un bâtiment près du Byblos. "On croit qu'ils ont dormi là-bas et qu'après, ils ont attaqué l'hôtel", avait-il dit.
L'attaque a dévasté l'hôtel Byblos: ses murs sont criblés de balles et percés de trous d'obus, un véhicule calciné visible devant l'entrée. Dans certaines chambres aux portes arrachées, le sol était jonché de débris ou d'habits, draps et oreillers maculés de sang, selon les premières images obtenues par l'AFP.

Mercredi 12 Août 2015

Lu 480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs