Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’asthme, un réel problème de santé publique

Sensibiliser davantage aux risques de la maladie




L’asthme, un réel problème de santé publique
L’asthme n’est pas un problème de santé publique limité aux seuls pays à haut revenu; il sévit dans tous les pays, quel que soit leur niveau de développement. Selon les estimations de l’OMS, cette maladie affecterait  environ 235 millions de personnes de par le monde.  
Au Maroc, ce sont plus  de 10% de la population marocaine qui en est  atteinte dont la plupart sont des enfants. Un taux qui pourrait être appelé à augmenter vu les conditions propices qui s’y prêtent. Ce qui lui a valu le qualificatif de maladie du siècle, car elle gagne de plus en plus du terrain.  Un réel handicap à vivre au quotidien. Et pour cause: «l’asthme est une maladie chronique des bronches dont la gravité et la fréquence varient d’une personne à l’autre et qui se caractérise par des crises récurrentes où l’on observe des difficultés respiratoires et une respiration sifflante. Les symptômes peuvent se manifester plusieurs fois par jour ou par semaine et s’aggravent chez certains sujets lors d’un effort physique ou pendant la nuit”, comme l’indique l’OMS. Une situation qu’ont du mal à accepter les malades en général et particulièrement les enfants comme en témoigne cette maman: «J’ai tout le mal du monde à raisonner Youssef et à l’empêcher de participer à certaines activités qui demandent beaucoup d’efforts » et d’ajouter: «Il vit cela comme un rejet ». 
Quoique les causes de l’asthme n’aient pas été complètement déterminées, certains facteurs sont pointés du doigt. En premier lieu, on retrouve la pollution. Elle a atteint des degrés alarmants. La problématique de la pollution atmosphérique au Maroc, et en particulier dans les grandes villes industrielles, constitue une préoccupation majeure pour les citoyens dont la santé est directement menacée notamment les plus jeunes d’entre eux. Un vrai problème de santé publique vu tous  les effets nocifs à long terme qui en découlent. 
Un autre genre de pollution est provoqué par la fumée des cigarettes qui peut entraîner des bronchiolites à répétition chez les enfants. Et puis les changements de notre mode de vie ne sont pas étrangers à toutes ces nocivités. Ainsi, les appareils de chauffage et de climatisation sont devenus très usités alors qu’ils contribuent à développer des allergies chez les personnes impliquant par la suite l’asthme. L’alimentation n’est pas en reste. En effet, des études récentes ont montré qu’une nourriture  malsaine peut être aussi un facteur de risque. Les aliments contenant des additifs, ou des conservateurs ainsi que certains aliments allergènes notamment l’arachide peuvent provoquer l’asthme. Les allergologues et les scientifiques tirent la sonnette d’alarme pour une meilleure sensibilisation contre les risques de cette maladie. Cela commence par un contrôle régulier. En effet, comme l’expliquent les spécialistes, en apprenant à mieux gérer sa maladie, le patient gagne en qualité de vie. Il aura alors moins de gênes respiratoires et du coup, moins souvent recours aux médicaments. Il pourrait ainsi exercer des activités physiques  et le plus important préserver sa fonction respiratoire.  Cela aura indéniablement un impact sur sa vie active en évitant les absences répétées. Il s’avère donc nécessaire d’établir une relation rapprochée entre le patient et son médecin afin de suivre de près l’évolution de la maladie.  

Nezha Mounir
Vendredi 20 Décembre 2013

Lu 901 fois


1.Posté par M''''hamed EL Yagoubi le 22/12/2013 21:39
Article intéressant parce qu'il porte sur un problème de santé majeur. Bien que la définition de l'asthme est une chose et son identification une autre, les traitements en cours surtout en France ne sont pas si efficaces que l'on imagine. Si les facteurs internes, liés à l'hérédité sont potentiellement déclencheurs du dysfonctionnement des anomalies dans la régulation du fonctionnement de l'organisme, les facteurs externes sont vécus en fonction des sensibilités singulières de chaque personne qui souffre de cette pathologie. Que faire ? Je pense que le meilleur traitement c'est la conscience de la personne elle-même de sa maladie. Comment pourrait-elle la gérer dans le temps et l'espace à partir d'une représentation adéquate des facteurs en question.
J'ai vécu cette situation en France, j'ai suivi plusieurs traitements prescrits par mon médecin. Les résultats n'étaient pas encourageants. Ce qui vaut pour moi vaut aussi pour d'autres personnes.
Dans un hôpital à Marseille, très connu non seulement dans le traitement de cette pathologie, mais aussi dans la manière de la gérer. les spécialistes et les éducateurs à la santé nous ont monté des ateliers dans lesquels chaque personne expose son histoire et ses difficultés dans le contrôle de cette pathologie. Aussi les conditions de réussite dans l'atténuation de son impact sur le fonctionnement global de l'organisme. Ces ateliers, ne coûtent rien du tout mais sont très producteurs des éléments de connaissance dans la gestion de l'asthme.
Il est souhaitable de transposer ces expériences dans l'ensemble des hôpitaux au Maroc pour bien intégrer les patients dans la gestion par eux-mêmes de cette pathologie. Les médecins pourraient en fonction de leur compétence faire la démonstration sur les mécanismes liés au dysfonctionnement biologique qui provoque l'asthme. Les éducateurs prendront la relève et les patient deviennent autonomes dans le contrôle et la gestion de cette maladie : Comment agir dans des situations d'urgence ? Comment organiser et s'organiser dans son propre environnement interne et externe.
M'hamed EL Yagoubi
France

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs