Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’assurance demeure un élément important dans la gestion des risques agricoles

Un mécanisme qui figure parmi les outils de protection des agriculteurs, ont souligné des experts à Marrakech




L’assurance demeure un élément important dans la gestion des risques agricoles
L’assurance peut constituer un élément important dans la gestion holistique des risques agricoles, ont souligné les participants à un Congrès international sur l’assurance et la réassurance des risques agricoles, dont les travaux ont pris fin vendredi à Marrakech. 
Ce mécanisme figure parmi les outils à même de contribuer à mieux protéger les agriculteurs contre les multiples risques auxquels ils doivent faire face, liés notamment aux aléas climatiques et à d’autres contraintes relatives aux fluctuations des prix, à l’accès au crédit ou à la commercialisation, ont-ils ajouté lors d’une table ronde dans le cadre de ce congrès.
Les conférenciers ont souligné la nécessité d’adopter une approche globale en matière de gestion des risques agricoles, soulignant l’importance aussi de promouvoir le partenariat public-privé qui peut avoir de multiples formes selon les pays et les contraintes. 
Ce partenariat peut concerner aussi bien le domaine de la politique économique que celui des aspects techniques, ont-ils expliqué, relevant l’importance de la transparence et la discipline que peuvent amener le marché de l’assurance et le système assuranciel au domaine de la gestion des risques agricoles.
Les congressistes ont rappelé, par ailleurs, que les bouleversements climatiques sont une réalité permanente qui a un impact sur l’agriculture, secteur considéré comme le fer de lance des économies de nombreux pays en développement, estimant que les compagnies d’assurance ont un rôle important à jouer pour la promotion du secteur agricole. 
Ce congrès international a été organisé par la Société centrale de réassurance, le Centre africain des risques catastrophiques, l’Organisation des assurances africaines et la Banque mondiale.
«Impact du changement climatique sur la gestion des risques agricoles avec ses conséquences économiques et sociales», «Partenariat public-privé dans l’assurance agricole», «Innovations en management des données agricoles et météorologiques» et «Gestion des risques agricoles», sont les principaux thèmes qui ont été débattus à cette occasion.
 

Lundi 3 Février 2014

Lu 243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs