Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’association française de plongée à M’diq : «Les plongeurs du monde» à la rescousse de l’environnement sous-marin




L’association française de plongée à M’diq :  «Les plongeurs du monde» à la rescousse de l’environnement sous-marin
Pour la troisième année consécutive, l’Asso-ciation française de plongée sous-marine « Plongeurs du monde », revient sur les plages marocaines pour continuer ses actions auprès de la jeune génération… Du 19 au 30 mai, à M’diq, l’objectif des équipes de volontaires est de former des adolescents à la plongée sous-marine et d’offrir à des jeunes de la ville des journées découverte de la plongée afin de les initier au monde subaquatique…
Au total, 100 jeunes bénéficieront de cette opération qui s’étale sur deux semaines à l’issue desquelles, des diplômes seront remis aux adolescents concernés.
Des écoliers et collégiens bénéficieront également d’une sensibilisation à la protection des richesses de l’environnement sous-marin.
Comme pour les années précédentes, l’opération se terminera par la collecte de déchets plastiques. Nonobstant le travail effectué par « Plongeurs du monde » dans le domaine de l’environnement, cette Association s’implique dans le domaine socioéconomique en formant gratuitement des jeunes issus de milieux modestes ; ce qui leur permet plus facilement de rechercher un travail sur les sites où la plongée est associée à une activité économique : plongée-loisir, plongée technique et chantiers sous-marins. « C’est d’autant plus important, commente Boubker Badr, directeur du centre de plongée marocain Terre Azur, que les chantiers sous-marins au Maroc se développent beaucoup actuellement avec la construction de ports de plaisance ou de ports commerciaux où des compétences  locales qualifiées et spécialisées en plongée sont demandées.
Les jeunes formés grâce aux « Plongeurs du monde » pourront plus aisément y trouver du travail".
Créés en 2004 suite au tsunami qui a frappé le sud-est asiatique, les « Plongeurs du monde » ont mené plusieurs actions auprès de jeunes en situation difficile, comme au Sri-Lanka, avant de choisir d’étendre leurs actions au Maroc. Les principaux objectifs de l’ONG sont la formation à l’activité subaquatique, l’accession à l’autonomie économique par l’obtention d’un diplôme et la sensibilisation à la protection de l’environnement marin.
A M’diq, le travail de cette ONG française a pu être concrétisé grâce au partenariat actif de la préfecture de M’diq-Fnideq, de la ville de M’diq, la délégation du ministère de l’Education nationale de M’diq et du Centre de plongée marocain Terre Azur.
Il est à noter que la plongée est en plein développement en tant qu’activités associée au développement touristique du Maroc. Les côtes marocaines, et plus particulièrement celles de la Méditerranée, s’y prêtent parfaitement. 

Amel NEJJARI
Jeudi 28 Mai 2009

Lu 787 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs