Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’artiste Rhany Kabbaj : «Il ne faut pas ignorer les traditions artistiques communes entre le Maroc et l’Algérie»




L’artiste Rhany Kabbaj : «Il ne faut pas ignorer les traditions artistiques communes entre le Maroc et l’Algérie»
Rhany Kabbaj est un
chanteur marocain connu pour la fusion qu’il opère entre musique marocaine et styles internationaux. Né à Marrakech de parents
marocain et franco-algérien, il considère la musique comme une langue
universelle, et moyen de
promouvoir l’ouverture
et le métissage entre les
cultures et les peuples.
Kabbaj, qui s’est produit vendredi soir sur la scène Corniche dans le cadre du Festival de Casablanca, a
accordé un entretien à Libé pour évoquer sa carrière
et son œuvre.


Libé : Votre travail se caractérise par la diversité musicale et le mélange de différentes musiques marocaines et internationales. Pourquoi ce choix ?

Rhany Kabbaj : J’estime que l’art est universel. De par mes origines algéro-marocaines - ma mère est algérienne - j’appartiens au Maroc et aux nations du Maghreb, mais je suis aussi citoyen du monde. Mes voyages entre la Tunisie, la France et les Etats-Unis m’ont aidé à développer une culture artistique très diversifiée, qui combine celles des pays arabes et occidentaux. Tout cela contribue à cette fusion des genres.

Vous pensez donc que la créativité ne résulte pas de l’appartenance à une seule patrie ?

Il n’y a pas de doute. Dans l’album “Khalouni” (Laisse-moi), je mélange les musiques moyen-orientale et latine et j’ai chanté avec un groupe péruvien, c’est la meilleure preuve que la musique est vraiment la langue de l’unité et du dialogue.
Ce n’est pas la première fois que je travaille avec des artistes étrangers, mais toutes ces expériences ont ceci de commun : elles s’inscrivent dans le cadre de la diversité et de l’ouverture aux autres cultures.

Vous vous réclamez de deux cultures du Maghreb : le Maroc et l’Algérie. Trouvez-vous des similitudes entre les deux ?

Tout à fait. Ces deux pays font partie du Maghreb, ce sont des pays voisins dont les peuples entretiennent des relations étroites. Le meilleur exemple en est le raï, dont les précurseurs en Algérie ont été inspirés par la musique de l’est marocain. De plus, il existe des traditions artistiques communes que l’on ne peut ignorer. Mais en dépit de mes racines algéro-marocaines, je me considère plus généralement comme un fils du Maghreb.

Vous avez eu la chance de rencontrer Nelson Mandela et l’ancien Président français Jacques Chirac. Cela vous a-t-il encouragé à continuer sur le chemin de la musique internationale?

Ce fut un honneur, en particulier lorsque le leader de la révolution sud-africaine a fait part de son admiration pour ma voix et a loué mes talents artistiques. Tout comme l’a fait le Président Jacques Chirac. Remporter le prix du meilleur chanteur en Afrique du Nord avec ma chanson “Un mot pour toi”, que j’ai chantée en français, m’a confirmé dans mon choix pour la musique internationale. Je m’efforce de suivre cette voie à travers plusieurs expériences artistiques.

Qui est le public de Rhany ?

Je chante pour tout le monde, pour les personnes d’un certain âge et de classes différentes, même si mon style est plus proche des jeunes d’aujourd’hui, qui sont très réceptifs à la musique internationale. Je crois que si je pouvais satisfaire tout le monde, je me considérerais comme chanceux. En vérité, le public jeune a le goût du discernement et apprécie différents types de musique. Cela m’incite à poursuivre ma quête d’une musique universelle.

Propos recueillis par Asmaâ Khindouf (stagiaire)
Jeudi 29 Août 2013

Lu 2177 fois


1.Posté par amira hakim le 25/10/2013 06:14
rhany salut toi cva je taime telement rhany est tes hanson est ce que rhany est pilote

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs