Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'art de la rue investit les artères de Rabat




L'art de la rue investit les artères de Rabat
Après s’être érigée en capitale culturelle africaine, Rabat s’attribue à nouveau le mérite d’être, capitale continentale de l’art, à l'occasion de la 16ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde. Les artères de la capitale se sont ainsi transformées en un espace gigantesque accueillant concerts de musique et spectacles de rue, au grand bonheur d'un public conquis et enchanté.
Les R’batis ont eu droit, mercredi après-midi, au niveau de l’avenue Al Massira et Place Mahaj Riad, à des spectacles hauts en couleur aux rythmes marocains et africains brillamment interprétés par les troupes folkloriques "Casa Fiesta" et "Les Tambours du Maroc" qui ont sillonné ces grandes artères ayant connu une grande affluence pour la circonstance.
Les festivaliers et passants arpentant l’avenue Al Massira ont été séduits par l’ambiance festive créée par le groupe "Casa Fiesta", composé d’artistes marocains et sénégalais, qui a livré un spectacle mêlant rythmes, danses, acrobaties et sonorités, le tout dans une parfaite symbiose et un brassage des plus réussis. L’heure était à la fête au point qu’artistes et spectateurs se sont fusionnés pour n’en faire qu’un.
Les jeunes artistes ont relevé le challenge et le spectacle a été réussi. En témoigne l’euphorie indescriptible du leader du groupe, Mehdi Zaarach qui, dans une déclaration à la MAP, s’est dit extrêmement "heureux de participer à un festival d’envergure tel Mawazine et réussir son spectacle". " Notre groupe associe les instruments de percussions comme les tambours et les tam-tam… et les arts de rue dont la capoeira, pour donner lieu à un style musical hors norme. Notre prestation a été l’occasion de fusionner rythmes marocains et sénégalais tout en combinant acrobaties, sauts et différentes autres formes d’art de la rue", a-t-il dit  "Casa Fiesta s’assigne pour objectif primordial de promouvoir la richesse des rythmes marocains en particulier et ceux africains en général. Une mission qui nous est prioritaire et qui puise dans l’engouement et la joie que nous percevons chez le public qui assiste à nos spectacles", a-t-il tenu à faire savoir.
Parallèlement, la grande Place Mahaj Riad a été investie par le groupe "Les Tambours du Maroc" qui a transformé les lieux en une gigantesque scène de spectacle où danse et transe envoûtante régnaient en maîtresses absolues.
Pour le coordonnateur de la troupe, Amine Bdaoui, les spectacles de "Tambours du Maroc" est une combinaison de street-performances interprétée par un ensemble d’artistes qui jouent plusieurs styles de musiques marocaines parmi lesquels Reggada, Chaâbi, Deqqa et Gnawa, expliquant que leur style est un mixage de plusieurs autres tempos notamment brésiliens et africains.
"Les Tambours du Maroc" est un groupe de percussionnistes composé  de douze artistes qui recourent à des rythmiques variées et puissantes et dont les instruments sont créés par les membres de la troupe qui recyclent divers éléments et outils.

Vendredi 19 Mai 2017

Lu 485 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs