Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’arrivée à Tanger d’un sidérurgiste chinois fait trembler les opérateurs nationaux

Shandong Shangang s’installe dans la zone franche de la capitale du Détroit




L’arrivée à Tanger d’un sidérurgiste chinois fait trembler les opérateurs nationaux
L’installation en cours du géant mondial de la métallurgie, Shandong Shangang, n’a pas fait que des heureux. Au moment où la tutelle énumère les différents avantages et atouts de cet investissement, les  opérateurs nationaux des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (IMME) ont du mal à admettre ce nouveau venu, qui risque d’ores et déjà de devenir  le numéro 1 de l’acier au Maroc.
En effet, avec un volume de production estimé à 250.000 tonnes de tuyaux en acier annuellement, la future filiale marocaine de Shandong Shangang tablerait sur un niveau de production nationale de 297.300 tonnes de produits finis.
Joint par Libé, le deuxième vice-président de la Fédération nationale des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (FIMME), Ramon Fernandez, a loué l’arrivée de cet opérateur dont la production sera destinée à l’export vers les continents européen et africain. Il a aussi révélé l’inquiétude qui règne au sein de la FIMME. «Tout d’abord, nous nous félicitons de l’arrivée de cet investisseur qui va créer de la richesse et de l’emploi dans la zone franche de Tanger », nous a déclaré M. Fernandez en soulignant que  «la seule  chose à propos de laquelle nous avons des inquiétudes,  c’est que selon la réglementation des sociétés installées en zones franches, elles peuvent écouler 15% de leur production sur le territoire national».
Selon lui, la possibilité de voir Shandong Shangang le faire « serait désastreuse pour toute l’industrie du tube marocaine». 
 «On a des inquiétudes que, après l’installation de l’entreprise, elle ait besoin ou envie de vendre sur le territoire national et qu’elle mette des produits chinois, qu’elle n’a pas pu mettre sur le marché marocain jusqu’à maintenant», a-t-il dit. Et d’expliquer que l’industrie du tube est «une industrie de proximité» parce que le transport pèse énormément sur les coûts et que l’entreprise ne peut pas être compétitive sur un rayon supérieur à 1000 km autour de son usine».  Les Chinois n’arrivaient pas à écouler du tube sur les zones Afrique du Nord et Europe. Ils ont décidé de venir à Tanger pour vendre sur ces deux marchés. Mais un problème se posera : «Ils peuvent vendre 15% de leur production sur le marché local, ce qui serait désastreux», soutient-il. Du point de vue de la Fédération, c’est la loi qui prime. Nous ne savons rien du mémorandum d’entente (MoU) signé entre le ministère et ledit opérateur. 
«On nous a simplement dit qu’il est venu pour faire de l’export de pipeline»,  a dit Fernandez en notant que le géant chinois «ne fait pas que du pipeline mais que c’est un fabricant de tubes».
Son arrivée pourrait à l’inverse faire le bonheur d’autres opérateurs nationaux. Notamment, le producteur de tôles Maghreb Steel qui pourrait bénéficier de cette convention qui exige que Shandong Shangang s’approvisionne à hauteur de 30% sur le marché local.
Ce qui n’est pourtant pas aussi sûr qu’en le pense. D’après notre source, «ils vont essayer de s’approvisionner au niveau de Maghreb Steel, mais ils ne sont pas obligés de le faire. On leur a simplement demandé de faire cela», a-t-il indiqué en expliquant que concernant tout investissement étranger au Maroc, les pouvoirs publics  essaient de lui imposer  un taux d’intégration de 30%». Mais, les investisseurs étrangers respectent-ils cette clause à la lettre ? Rien n’est moins sûr.

Mohammed Taleb
Samedi 26 Juillet 2014

Lu 1832 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs