Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée ukrainienne appelle le président à prendre des mesures d’urgence

Washington pourrait imposer des sanctions à Kiev




L’armée ukrainienne appelle le président à prendre des mesures d’urgence
L’armée ukrainienne a appelé vendredi le président Viktor Ianoukovitch à prendre «des mesures d’urgence» pour «stabiliser» la situation en Ukraine, dans un communiqué publié vendredi matin sur le site Internet du ministère de la Défense.
«Les militaires et les (autres) employés du ministère de la Défense ont appelé le chef suprême des armées (le chef de l’Etat, ndlr) à prendre des mesures d’urgence dans le cadre de la législation actuelle pour stabiliser la situation dans le pays», en proie depuis depuis plus de deux mois à un mouvement de protestation sans précédent contre le pouvoir, selon ce document.
Le gouvernement américain discute avec le Congrès de la possibilité d’imposer des sanctions contre l’Ukraine, en proie à de graves troubles politiques, a annoncé jeudi la diplomatie américaine.
Washington a déjà évoqué plusieurs fois l’hypothèse de prendre des sanctions contre Kiev et les plus hauts dirigeants de l’Exécutif américain, dont le président Barack Obama, se sont exprimés sur la crise. Le vice-président Joe Biden a même téléphoné à deux reprises au président ukrainien Viktor Ianoukovitch.
Les Etats-Unis ont «révoqué les visas de plusieurs Ukrainiens impliqués dans des violences contre des manifestants pacifiques», a rappelé la porte-parole du département d’Etat, Jennifer Psaki. «Nous voulons envisager des sanctions, mais aucune décision n’a été prise», a-t-elle répété.
Elle a toutefois fait état pour la première fois de «consultations avec des membres du Congrès», mais ces discussions «ne présagent pas d’une éventuelle décision».
Par ailleurs, Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, doit rencontrer, samedi 1er février, des représentants de l’opposition ukrainienne en marge d’une conférence organisée à Munich sur le thème de la sécurité. M. Kerry s’est déjà entretenu jeudi au téléphone avec six leaders de l’opposition – dont Vitali Klitschko et Arseni Iatseniouk – insistant «sur le soutien inébranlable des Etats-Unis aux aspirations européennes démocratiques du peuple ukrainien». 
«Selon nous, les principaux leaders [de l’opposition ukrainienne] viennent parce qu’ils veulent dire à la communauté internationale quelle est selon eux la marche à suivre et l’aide dont ils ont besoin», a expliqué un responsable américain, cité sous couvert de l’anonymat par l’AFP.
«La question est de savoir s’ils peuvent aller de l’avant et former un gouvernement d’unité nationale. Ils viennent à Munich au milieu de ce processus de négociation. Nous sommes prudemment optimistes sur le fait que le dialogue entre le gouvernement et l’opposition commence à porter ses fruits».

Samedi 1 Février 2014

Lu 942 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs