Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'armée syrienne poursuit son offensive à Homs

Le Hezbollah participerait aux combats




L'armée syrienne poursuit son offensive à Homs
L'artillerie et l'aviation de Bachar al Assad ont continué dimanche à pilonner les quartiers de Homs tenus par les rebelles, au deuxième jour de l'offensive gouvernementale contre cette ville clé du centre de la Syrie, rapportent des opposants.
Les insurgés disent avoir repoussé samedi une première attaque terrestre contre la vieille ville et cinq quartiers adjacents mais les affrontements se sont poursuivis dimanche, faisant de nouvelles victimes des deux côtés et parmi les civils, selon les activistes de Homs.
D'après l'opposant Mohammad Mroueh, au moins 25 combattants pro-Assad, dont quatre miliciens chiites libanais du Hezbollah, ont été tués ces dernières vingt-quatre heures dans les combats.
"Il s'agit d'une vraie guerre confessionnelle", a affirmé un autre rebelle qui se fait appeler Abou Bilal. "L'armée se contente d'un rôle de soutien. La plupart des assaillants sont des miliciens chiites dirigés par le Hezbollah."
Des sources sécuritaires libanaises ont confirmé la présence de combattants du Hezbollah dans les régions rurales autour de Homs, mais elles ont dit douter de leur engagement massif dans le labyrinthe du centre-ville, où ils risqueraient de subir de lourdes pertes.
Les rebelles se disent déterminés à défendre la ville à la population majoritairement sunnite, moins isolée que Koussaïr et Tel Kalakh, deux villes proches de la frontière libanaise reprises ce mois-ci par les forces gouvernementales.
Selon des sources au sein de l'opposition et des diplomates, les succès militaires des troupes loyalistes leur ont permis de sécuriser les routes d'accès entre Homs et la plaine libanaise de la Bekaa, bastion du Hezbollah, et entre Damas et la côte méditerranéenne, par laquelle sont acheminées les armes russes qui donnent pour le moment un avantage décisif au régime. L'agence de presse officielle Sana rapporte par ailleurs qu'un hélicoptère transportant sept employés du ministère de l'Education, qui se rendaient dans le nord du pays pour surveiller des examens, a été abattu par les "terroristes". Il n'y a pas de survivants, ajoute Sana.
Selon l'opposition, l'hélicoptère apportait en fait du ravitaillement à deux villages chiites au nord d'Alep où ont été déployés des hommes du Hezbollah.

Ruters
Mardi 2 Juillet 2013

Lu 185 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs