Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée syrienne persiste et signe : Vingt-cinq morts signalés à Homs




L’armée syrienne persiste et signe :  Vingt-cinq morts signalés à Homs
Des soldats syriens appuyés par des blindés ont tué 25 personnes lundi à Homs, dans le centre de la Syrie, ont rapporté des habitants et des opposants au président Bachar al Assad. C'est l'un des bilans quotidiens les plus lourds dans cette ville située à 140 km au nord de Damas depuis le début du soulèvement à la mi-mars. Des blindés ont ouvert le feu dans les quartiers sunnites de Bab Sbaa, Bab Dreïb et Bab Amro, où sont fréquemment organisés des rassemblements hostiles au président Assad. Plusieurs victimes ont été tuées par des tireurs d'élite à Bab Dreïb alors qu'elles se rendaient aux obsèques de manifestants tués la veille par les forces gouvernementales, selon des habitants. Les forces gouvernementales auraient rencontré une faible résistance.  Des militaires déserteurs qui ont rallié l'opposition aident les insurgés à résister aux forces loyalistes et, armés de lance-roquettes, seraient parvenus à toucher plusieurs blindés. "La plupart des habitants de Bab Sbaa se sont enfuis, les tirs sont très intenses en provenance des positions gouvernementales, ils sont plus faibles et intermittents de la part des opposants", a dit un habitant joint par téléphone. "Les différents quartiers sont isolés les uns des autres par des barrages, d'où les soldats tirent souvent au hasard", a déclaré un autre témoin. L'agence de presse officielle syrienne a rapporté que l'armée avait arrêté "le chef d'un des principaux groupes terroristes" lors de ses opérations dans les quartiers de Bab Sbaa et de Mreïdjeh, et saisi des armes, notamment des lance-roquettes. Bachar al Assad est confronté depuis mars à un mouvement de contestation. La répression menée par le régime a fait 3.000 morts, selon les Nations unies.
Par ailleurs, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a rencontré officiellement des représentants du Conseil national syrien, qui rassemble une bonne partie de l'opposition au régime de Damas, a annoncé mardi un diplomate turc à l'AFP."Le ministre des Affaires étrangères a rencontré pour la première fois l'opposition syrienne, lundi à Ankara", a précisé ce diplomate."Le ministre a souhaité auprès des représentants (syriens) qu'il a reçus que l'opposition syrienne soit unie et rassemblée pour avancer vers une transition pacifique et démocratique en Syrie (...) car la situation actuelle ne peut pas durer", a ajouté le diplomate. M. Davutoglu a par ailleurs condamné les assassinats récents d'opposants en Syrie, selon la même source.  Un membre du Conseil national syrien qui vit en Turquie, Halid Hodjha, a déclaré pour sa part à l'AFP qu'une réunion de représentants du Conseil a eu lieu lundi à Istanbul, avec pour objectif de former un secrétariat général du Conseil. Trois mille civils ont été tués depuis le début le 15 mars de la répression de la contestation populaire contre le régime du président Bachar al-Assad, selon les Nations unies.

Agences
Mercredi 19 Octobre 2011

Lu 201 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs