Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée syrienne et les islamistes s’affrontent violemment dans la province de Lattaquié


L'opposition en exil demande aux Etats-Unis d'instaurer des lieux "sûrs"



L’armée syrienne et les islamistes s’affrontent violemment dans  la province de Lattaquié
De violents combats ont opposé jeudi des islamistes à des unités de l'armée syrienne dans la province de Lattaquié, non loin du foyer ancestral du clan Assad, ont déclaré des militaires et des rebelles.
De source militaire, on déclarait à l'agence de presse syrienne SANA que des avions de combat avaient pilonné des positions des insurgés et fait "des dizaines de tués et de blessés" dans le nord de la province de Lattaquié.
Lattaquié, dans le nord-ouest de la Syrie, est le plus grand port du pays, et constitue un objectif crucial pour les rebelles dans leur lutte pour renverser le régime de Bachar al Assad.
Selon deux sources proches des rebelles, les combats ont fait rage jeudi près des montagnes du Djabal al Akrad, près de certains des plus hauts sommets de Syrie, dont Nabi Younis, qui dominent des villages alaouites, et près de Kardaha, ville d'où est originaire la famille Assad.
"La conquête des sommets signifierait que les villages alaouites seraient dans notre ligne de tir", a déclaré un chef rebelle du groupe Ahrar al Cham, basé à Idlib.
Les régions côtières de Syrie et la ville de Lattaquié sont les bastions de la minorité alaouite, branche du chiisme à laquelle appartient le clan Assad.
Les insurgés se sont emparés ces dernières semaines de secteurs stratégiques de la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, se rapprochant ainsi de Lattaquié.
En août 2013, des islamistes épaulés par des combattants étrangers avaient déjà réussi à prendre brièvement des villages à population alaouite.
Les insurgés, dit-on dans les milieux diplomatiques, cherchent à éprouver sur le plus grand nombre de fronts possibles une armée syrienne déjà débordée.
Le président de la Coalition de l'opposition syrienne en exil, Khaled Khoja, a demandé jeudi aux Etats-Unis d'aider à instaurer des lieux "sécurisés" dans les zones contrôlées par les rebelles, lors d'une rencontre avec le secrétaire d'Etat John Kerry.
Khoja, a remercié les Etats-Unis pour leur aide financière de 3 milliards de dollars depuis le début de la guerre civile. Les deux hommes ont également évoqué les tentatives de négociations pour résoudre le conflit syrien, qui a fait plus de 210.000 morts en quatre ans. Celles-ci ont toujours buté sur les ambiguïtés entourant le sort du président syrien Bachar al-Assad et le calendrier de son départ dans le cadre d'un processus de transition.

Libé
Samedi 2 Mai 2015

Lu 599 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs