Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée syrienne en renfort à Djisr El Choghour




Les autorités syriennes ont décidé d'envoyer l'armée à Djisr El Choghour, une ville du nord-ouest de la Syrie où, selon la télévision d'Etat, 120 membres des forces de sécurité syriennes ont été tués lundi lors d'affrontements avec des centaines d'hommes armés.
L'armée, a précisé le ministre de l'Information Adnan Mahmoud, «accomplira son devoir national de rétablissement de la sécurité».
Djisr El Choghour, ville de 50.000 habitants, est située sur la route reliant la ville portuaire de Lattaquié, sur la côte méditerranéenne, à Alep, la deuxième ville de Syrie.
C'est la première fois que les autorités syriennes font état d'une confrontation d'une telle ampleur en onze semaines de contestation du régime autoritaire du président Bachar al Assad. Mais la version des autorités est contestée par des organisations de défense des droits de l'Homme.
D'après la télévision syrienne, des groupes armés ont incendié des bâtiments officiels de Djisr El Choghour, où ils ont dérobé cinq tonnes de dynamite et tiré sur des civils et sur les forces de sécurité à la mitrailleuse et au lance-roquettes.
La chaîne ajoute que «les agresseurs ont mutilé certains des corps et les ont jetés dans une rivière. Les habitants de Djisr El Choghour réclament une intervention rapide de l'armée».
Cette version est contestée par Wissam Tarif, directeur de l'organisation de défense des droits de l'Homme Insan, qui évoque lui des combats entre des forces loyalistes et des militaires ayant fait défection.
«Une unité ou une division de l'armée est arrivée dans le secteur dans la matinée (de lundi). Il semble qu'une autre soit arrivée (dans l'après-midi) pour mater cette défection», a-t-il dit sur la base des témoignages de plusieurs personnes présentes dans la ville.
Wissam Tarif juge également «incohérent» le très lourd bilan avancé par la télévision d'Etat.
D'autres activistes proches de l'opposition assurent pour leur part que les forces syriennes ont lancé une opération de sécurité dans Djisr El Choghour dès samedi. Au moins 37 habitants et dix policiers auraient été tués dans ce contexte.

REUTERS
Mercredi 8 Juin 2011

Lu 111 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs