Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée syrienne bombarde les quartiers rebelles d’Alep

Le bilan des raids monte à 76 morts dont 28 enfants




Les raids de l’armée de l’air dimanche contre six quartiers rebelles d’Alep, dans le nord de la Syrie, ont fait 76 morts, dont 28 enfants, selon un nouveau bilan fourni lundi par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
«Le nombre des martyrs qui ont été tués par les bombardements avec des barils d’explosifs s’élève à 76, dont 28 enfants de moins de 18 ans et 4 femmes», a annoncé dans un communiqué l’OSDH, qui s’appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales. L’OSDH, dont le précédent bilan faisait état de 36 morts dont 15 enfants, ne précise pas si des rebelles figurent parmi les victimes de ces raids.
Selon le Centre des médias d’Alep (CMA), les raids sur la ville, autrefois un important centre économique, étaient «sans précédent».
Et les comités de coordination, qui animent la contestation sur le terrain, ont précisé que ces raids, menés avec les barils d’explosifs, avaient touché tous les quartiers aux mains des rebelles.
Selon l’OSDH, les raids de dimanche ont touché les quartiers de Haydariyé, Ardh al-Hamra et Sakhour, dans le nord-est de la ville.
Des images publiées sur Internet par des militants montraient d’importants dégâts dans des immeubles après ces raids, et des bulldozers s’employant à dégager les décombres où des hommes cherchaient encore des survivants.
Samedi, le Croissant-Rouge syrien avait pu livrer de la nourriture et des médicaments à la prison centrale, assiégée par les rebelles depuis huit mois.
Et les autorités syriennes avaient annoncé vendredi leur décision de libérer, «pour des raisons humanitaires», plus de 360 détenus de cette prison, où sont détenus environ 4.000 à 5.000 prisonniers, en majorité des criminels de droit commun, mais aussi des islamistes, des militants et des mineurs.
Auparavant le secrétaire d’Etat avait souligné que Washington se reposait sur la diplomatie pour tenter de faire avancer les choses dans le conflit en Syrie qui a fait plus de 126.000 morts depuis mars 2011, citant les préparatifs de la conférence de paix «Genève-2» le mois prochain et les démarches entreprises pour démanteler l’arsenal chimique du gouvernement syrien.

AFP
Mardi 17 Décembre 2013

Lu 342 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs