Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée se hasarde dans le fief de Boko Haram au Nigeria

Les affrontements entre soldats et islamistes font plusieurs dizaines de morts




L’armée se hasarde dans le fief de Boko Haram au Nigeria
Des “dizaines” de personnes ont été tuées dans des affrontements entre l’armée nigériane et des islamistes qui ont éclaté après un raid des militaires dans un village du nord-est du Nigeria.
Les violences survenues vendredi à Baga -village de pêcheurs situé sur le Lac Tchad dans l’Etat de Borno où le groupe islamiste nigérian Boko Haram est basé- ont fait “des dizaines de morts”.
Ces violences, qui ont poussé de nombreux habitants à fuir la localité, ont éclaté quand des soldats ont encerclé une mosquée où des islamistes armés se seraient réfugiés, selon des habitants.
Dans le village, d’importants dégâts ont été constatés, plusieurs maisons et un marché y ont été détruits par le feu, il y aurait eu des morts parmi les insurgés, parmi les soldats mais aussi parmi les civils.
Le porte-parole militaire de l’Etat de Borno (nord-est), Sagir Musa, a déclaré à l’AFP que certaines informations de presse faisant état d’environ 180 décès étaient “extrêmement exagérées”.
Les forces de sécurité nigérianes minimisent généralement le nombre des victimes dans les affrontements entre l’armée et le groupe islamiste radical Boko Haram. Depuis 2009, les attaques de Boko Haram dans le centre et le nord du Nigeria, et leur répression par l’armée, ont fait au moins 3.000 morts.
Le ressentiment est fort envers les soldats nigérians dans certaines communautés et des habitants ont parfois tendance à exagérer le nombre de personnes tuées tout en accusant des militaires de tuer sans discernement des civils au cours de leurs opérations.
Baga est situé à 150 kilomètres (93 miles) de la ville de Maiduguri, fief de l’insurrection de Boko Haram.
Boko Haram affirme combattre pour la création d’un Etat islamiste dans le nord du Nigeria, à majorité musulmane, mais ses revendications ont fréquemment varié.
Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec 160 millions d’habitants, et premier producteur de pétrole du continent, est divisé entre le Nord, à majorité musulmane, et le Sud, principalement chrétien.

Libé
Mardi 23 Avril 2013

Lu 253 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs